Cote d'Ivoire: Secteur de la cimenterie - Les intermédiaires invités à appliquer les vrais prix

13 Septembre 2019

Le ministre du Commerce et de l'Industrie a effectué une visite de travail dans les locaux de Limak Afrika au Pk 27.

Souleymane Diarrassouba a invité ce vendredi 13 septembre, les intermédiaires du secteur de la cimenterie à jouer le jeu en appliquant les vrais prix en rapport avec la baisse des coûts, la hausse de la production et la concurrence.

C'était au terme d'une visite de travail qu'il a effectuée dans les locaux de Limak Afrika au PK27. « Nous invitons les intermédiaires à tenir compte des réalités du secteur, afin que les populations ressentent les effets des efforts fournis par le gouvernement et les énormes investissements réalisés dans le secteur», a-t-il lancé.

Le ministre du Commerce et de l'Industrie a insisté sur cet aspect de l'industrie de cimenterie, parce qu'il constitue un exemple concret dans la volonté gouvernementale de lutter contre la cherté de la vie. Le ministre a relevé que les prix de la tonne de ciment sont passés de 6 000 à 7 000 Fcfa il y a quelques années pour revenir entre 4 000 à 4 500 Fcfa actuellement. Cela, parce que la capacité installée de production est passée de 2,5 millions de tonnes en 2012 à 12 millions de tonnes aujourd'hui. Alors que les besoins locaux sont passés de deux millions de tonnes en 2012 à quatre millions de tonnes en 2018.

Par ailleurs, Souleymane Diarrassouba a exprimé le souhait du gouvernement de voir le Groupe Limak à s'intéresser aux secteurs de la production énergétique et de la transformation des fruits et légumes où il intervient. « Le gouvernement veut aller au-delà des 194 milliards de Fcfa d'échanges avec la Turquie et espère vous voir investir dans la production énergétique et la transformation agro-industrielle comme cela se fait déjà dans différentes zones du monde», a confié le ministre.

Cette volonté de renforcer et de diversifier la coopération économique entre les deux pays est également partagée par la partie turque, selon l'ambassadeur de Turquie en Côte d'Ivoire, Havva Yonca Gündüz Özçeri. La cheffe de la mission diplomatique turque en Côte d'Ivoire a déclaré que son pays souhaite « compléter cette coopération» en explorant de nouvelles opportunités dans les secteurs non encore visités par les opérateurs économiques des deux pays.

Pour sa part, Erkam Kocakerim, P-Dg du Groupe Limak a annoncé l'installation dans l'usine du Pk 27 d'un laboratoire d'analyse - le 4e puisque les trois premiers sont en Turquie - pour renforcer la certification de sa production en Afrique. D'autant plus qu'à terme, l'usine « sera la plus respectueuse de l'environnement selon les normes de la Banque mondiale » selon lui. Cette mission est d'ores et déjà l'affaire d'Erdem Oner, Dg de Limak Afrika qui a conduit la visite du site.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.