Tunisie: «Silence électoral» avant l'élection présidentielle du 15 septembre

Dernière ligne droite en Tunisie, où l'élection présidentielle a lieu le 15 septembre. La campagne s'est achevée le 13 septembre au soir et les électeurs de la diaspora ont déjà commencé à voter.

Le 13 septembre, deux candidats à la présidentielle tunisienne ont finalement jeté l'éponge. Il s'agit de Slim Riahi, candidat en fuite en France qui fait l'objet d'un mandat d'arrêt par la justice tunisienne, et de Mohsen Marzouk, leader de Machrouu Tounes. Tous deux ont annoncé leur ralliement derrière Abdel Zbidi. Ils n'étaient pas favoris de ce scrutin mais leur retrait risque d'ajouter un peu plus de confusion dans l'esprit des électeurs.

►Tunisie: combattre pauvreté et corruption, une priorité pour les électeurs

De son côté, l'ISIE, l'instance chargée de l'organisation des élections, ne comptabilise pas ces désistements. Les bulletins de vote ont déjà été imprimés. Par ailleurs, au niveau juridique, les candidats avaient jusqu'au 31 août pour se retirer de la course. « Cette date est passée. On va compter leurs voix et cela va figurer sur les procès-verbaux », précise Anis Jarboui, membre du conseil de l'ISIE.

Les candidats observent un silence électoral, de rigueur en cette veille de scrutin. L'ISIE est ferme : pas de meeting et pas de déclaration. Toute forme de publicité est strictement interdite, sauf pour les candidats aux législatives dont la campagne a démarré ce samedi 14 septembre.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.