Sénégal: Une initiative pour augmenter la production agricole dans trois régions d'ici à 2022

Tambacounda — Le projet "Beydaare" (le progrès, en pulaar) va chercher à accroître la production agricole des régions de Tambacounda (est), Kolda (sud) et Kédougou (sud-est), d'ici à 2022, a assuré samedi son coordonnateur, Abdou Niang Thiam.

"Nous envisageons une production additionnelle de 13.000 tonnes de riz, 10.000 tonnes de banane et 200.000 litres de lait d'ici à 2022, dans ces trois régions", a dit M. Thiam lors d'une rencontre avec des agriculteurs, à Tambacounda, sur les "études complémentaires" de ce projet.

L'initiative "Beydaare" est financée avec 30,8 milliards de francs CFA réunis par l'Union européenne et l'Agence française de développement (AFD).

"Nous voulons améliorer durablement la compétitivité des filières agropastorales et leur contribution à l'atténuation de la malnutrition et de l'insécurité alimentaire, à travers un accès durable des ménages ruraux aux infrastructures et aux équipements", a promis M. Thiam.

Pour la mise en œuvre de ce projet englobant les filières riz, banane, maïs et lait, 1.200 hectares seront aménagés dans le bassin de l'Anambé (région de Kolda).

Pour augmenter la production de riz et de banane dans les trois régions concernées, 1.600 hectares seront exploités.

Le projet "Beydaare" va aider à éradiquer la malnutrition, avec le soutien de la Cellule de lutte contre la malnutrition et d'autres partenaires, selon Abdou Niang Thiam.

Vingt communes situées dans les départements de Vélingara, Salémata, Tambacounda et Kédougou vont bénéficier de ce projet.

Ces collectivités territoriales ont été choisies parce qu"'elles manifestent des situations d'insécurité alimentaire et de malnutrition (... ) préoccupantes".

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.