Congo-Brazzaville: Concours scène tremplin - Trente lauréats bénéficient d'un stage de dix jours

Managers, DJ, rappeurs et partenaires de la troisième édition du concours scènes tremplin Mboté hip hop, ont lancé, le 13 septembre lors d'une conférence de presse tenue à Brazzaville, une formation aux métiers de musique urbaine au profit des jeunes artistes vainqueurs de cette compétition.

La formation, offerte par le programme Create Joy Vivendi, est organisée à l'initiative du directeur général du label Capitol, Alexandre Kirchhoff, et de l'Institut français du Congo. Elle va permettre aux jeunes artistes d'acquérir des connaissances aux différents métiers comme rappeurs, managers, beatmakers et DJ.

Des ateliers seront animés par des professionnels venus du Congo et d'ailleurs parmi lesquels, Olivier Lesnicki, plus connu sous le pseudonyme de DJ Motif, un producteur congolo-belge. Les enseignements seront centralisés sur les techniques de beatmaking. « Je vais leur donner des outils afin d'acquérir les compétences de travailler en professionnels, ces outils leur permettent de faire la différence entre un beatmaker amateur et un beatmaker professionnel », a indiqué DJ Motif.

Pour sa part, le manager Josué Bakoua dit Josh Djido, animera l'atelier management.« Je veux leur communiquer ce que j'ai appris. Je leur montrerai aussi les fichiers programmateurs. Mon objectif est de sensibiliser les acteurs culturels et de les professionnaliser », a t-il signifié, promettant de transmettre son savoir à ces jeunes artistes.

Le rappeur Audrey Wangani alias Jolas, quant à lui, interviendra avec Alain Bassekemba, régisseur de l'IFC, sur l'écriture et les techniques de scène. « Les artistes d'aujourd'hui ne comprennent pas que le contenu d'une chanson est très important. Cet atelier a pour but de réussir à matérialiser leurs inspirations. Nous allons apprendre à ces artistes comment il faut tenir un micro, quel déplacement il faut faire sur scène, quel comportement il faut avoir par rapport à son public ... », a-t-il expliqué.

Nirial Valdy Kouloutch, infographiste de l'IFC et Barbara Pamou, responsable de la communication de cet institut, animeront respectivement l'atelier sur Pressbook, tandis qu'Alban Youmbah dit DJ Mboh focalisera son atelier sur "le comportement du DJ face à son public, apprendre le matériel de Djing et les différentes techniques de DJ". « Nous allons faire beaucoup plus de pratique que de théorie », a fait savoir le formateur. Mark 'Aurel Kitoko abordera, lui, l'impact de communication digitale sur les réseaux sociaux.

Béril Nzila, opérateur culturel congolais, developpera le module sur l'industrie musicale et les métiers de la musique. Pour lui, il est important de faire comprendre aux artistes l'intérêt de connaître l'écosystème de l'industrie de la musique et son fonctionnement, et comment ces métiers peuvent être rémunérateurs.

Remerciant les partenaires, la directrice déléguée de l'IFC, Marie Audigier, pense que « Ces enseignements sont bénéfiques pour ces jeunes artistes; c'est une première à l'Institut français du Congo ».

Au terme de cette formation, une restitution est prévue, le 27 septembre, à l'IFC. Rappelons que ces trente artistes, notamment dix rappeurs, dix managers, cinq DJ et cinq beatmakers ont été sélectionnés lors de la finale de la troisième édition du concours tremplin Mboté hip hop. Ils joueront au festival Mboté hip hop le 28 septembre et à African music forum.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.