Ile Maurice: Transfert frauduleux - Swan, des têtes pourraient tomber après l'audit d'EY

14 Septembre 2019

L'arrestation de Vakeshing Bhuwanee, Pension Executive à la Swan Ltd, et sa détention en cellule policière depuis le 11 septembre devrait aboutir à d'autres interpellations suite au transfert frauduleux de Rs 23,8 millions dans lequel il serait impliqué.

Les enquêteurs d'Ernst & Young (EY) de l'Afrique du Sud ont entrepris un audit judiciaire du département assurance-vie de la Swan pour faire la lumière sur cette transaction suspecte détectée après un exercice de vérification mené le lundi 5 août. «Tout est passé au crible notamment les signatures apposées sur les chèques et certains documents liés à ces détournements de fonds qui remontent à 2014», souligne une source proche de l'enquête.

Le rapport d'EY, qui devrait être soumis d'ici un mois, permettra de remonter la filière pour identifier les complices dans cette affaire. «Il est assez invraisemblable que Vakeshing Bhuwanee ait commis seul cette fraude. Il a dû bénéficier de la complicité de personnes au plus haut échelon de la compagnie», laisse-t-on entendre de sources proches de la direction. Toutefois, la question qui hante les enquêteurs serait le mobile de la fraude. «Pourquoi, aurait-il détourné autant d'argent. Est-ce pour ses besoins personnels ou pour satisfaire son goût prononcé pour le jeu ?» s'interroge une source policière.

Entre-temps, la direction de la compagnie a rassuré ses clients que cette irrégularité n'aura aucun impact sur leurs plans d'investissement et de pension, ainsi que sur la performance des différents fonds gérés par Swan . «L'enquête policière en cours déterminera les circonstances de cette transaction. Nous prendrons ensuite les mesures qui s'imposent à la lumière des conclusions», a déclaré récemment Louis Rivalland, Group Chief Executive de la Swan. En tant qu'institution financière cotée en Bourse, celle-ci a informé la Financial Services Commission et la Stock Exchange of Mauritius de l'ampleur de la fraude en leur donnant la garantie que ses clients ne seront pas affectés par les conclusions de l'enquête.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.