Madagascar: Thèse de doctorat - Levée de la suspension des soutenances

Les soutenances pour l'obtention de la HDR ou Habilitation à Diriger des Recherches sont encore sous embargo jusqu'à nouvel ordre.

"Le ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique, de commun accord avec les directeurs des 30 écoles doctorales, des représentants des présidents des universités de Madagascar mais également des représentants du collectif des professeurs, a pris la décision de suspendre les soutenances en vue de l'obtention de la HDR ou Habilitation à Diriger des Recherches auprès des universités du pays". Ce sont là les propos de Jean Claude Razaranaina, secrétaire général auprès du ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique lors d'une interview hier.

Le SG du MESUPRES d'expliquer " la suspension a été décidée suite à une réunion organisée dans les locaux du MESUPRES le jeudi 12 septembre dernier. La réunion en question étant la manifestation de la volonté du ministère de s'ouvrir à toutes les entités dans le but d'améliorer l'enseignement supérieur et la recherche scientifique à Madagascar". La suspension a été motivée par la nécessité pour les parties prenantes de revoir le décret portant statut des chercheurs du ministère chargé de l'Enseignement supérieur et la Recherche scientifique. "Le décret en question qualifie, en effet, la HDR comme étant uniquement un titre alors que c'est un diplôme dans les pays étrangers. Voulant aligner l'enseignement supérieur et la recherche scientifique malgache à celui des pays avancés, les parties prenantes se sont donc convenus de l'importance d'organiser une autre réunion pour tirer au clair la question" a renchéri Jean Claude Razaranaina. Un projet de décret devrait donc être apporté pour validation auprès du conseil des ministres pour une parfaite effectivité de la réforme.

Normes. Pour ce qu'il est des soutenances de doctorat, le ministère a donné son feu vert. Une décision prise suite toujours à la réunion de 12 septembre dernier. La décision principale ayant mis l'accent sur "la nécessité de se conformer aux lois et règlements dans le processus d'obtention du diplôme de doctorat". "Les faits ont, en effet, démontré de nombreuses irrégularités dans le processus d'obtention des diplômes de doctorat. Les participants de la réunion se sont donc convenus de la nécessité pour les responsables auprès des écoles doctorales ainsi que les présidents des universités de prendre les mesures adéquates et d'être intransigeants dans le respect des normes établies" lance le SG du MESUPRES.

Ainsi, les modalités d'inscription, les modalités relatives à l'encadrement ou encore la durée de trois ans ont été avancées par les participants pour "assainir" le processus. Profitant de l'occasion, Jean Claude Razaranaina de lancer que "les initiatives prises par l'équipe dirigeante actuelle entrent dans le cadre de la réforme de l'enseignement supérieur et la recherche scientifique". Ladite réforme ayant comme objectif un enseignement supérieur de qualité pour tous, la recherche pour le développement du pays et la mise en application de l'e-gouvernance. Réforme qui ne plairait apparemment pas à certaines entités qui commencent déjà - après seulement un mois et quelques jours de son lancement - à s'agiter... dans tous les sens.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.