Afrique: Emprunt obligataire - La BAD lève deux milliards de dollars sur le marché américain

L'institution financière africaine a exécuté, selon un communiqué du 11 septembre, un nouvel emprunt obligataire de référence de deux milliards de dollars américains échelonné sur trois ans, avec un coupon de 1,625%.

« Avec cette nouvelle émission, la Banque poursuit avec succès sa stratégie consistant à réaliser des transactions plus liquides sur le marché américain. Depuis le début de l'année, la Banque africaine de développement a levé 4,4 milliards de dollars sur les marchés de capitaux, soit 61% de son programme d'emprunt pour 2019 », souligne le communiqué.

Par ailleurs, le texte signale que cette nouvelle émission obligataire a généré une forte demande des investisseurs, avec un livre d'ordres atteignant 2,8 milliards de dollars et ce, à un niveau record contre l'obligation du Trésor américain de référence, car le plus serré jamais obtenu par la Banque sur une telle maturité.

« Cinquante-trois investisseurs globaux, dont sept nouveaux pour l'institution, ont participé à la transaction, avec une répartition diversifiée tant du point de vue géographique que par type d'investisseurs. La qualité exceptionnelle du carnet d'ordres s'illustre par la forte participation des banques centrales et institutions officielles, représentant ainsi près de deux tiers de l'allocation finale », renseigne la Banque africaine de développement (BAD).

« La transaction a été favorablement accueillie par les investisseurs avec des indications d'intérêts approchant 1,47 milliard de dollars, à la clôture de la séance américaine », poursuit l'institution.

« La dynamique s'est poursuivie au cours de la matinée avec davantage d'ordres provenant de comptes européens et asiatiques, et un carnet d'ordres excédant 2,5 milliards de dollars, permettant à la Banque de fixer le prix d'émission à mid-swaps plus treize points de base. Après la fermeture du carnet d'ordres américain, le montant final du carnet d'ordres dépasse 2,8 milliards de dollars (excluant les intérêts des chefs de file) et la Banque a fixé la taille de l'émission à deux milliards de dollars », ajoute-t-il.

Selon le communiqué, l'exécution finale de la transaction s'est déroulée à Londres, avec un rendement de 1,679%, équivalent à une marge de 8,75 points de base au-dessus de l'obligation du Trésor américain.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.