Congo-Kinshasa: Assurance - L'Arca actualise sa liste

La structure vient d'agréer formellement la Société nationale de l'assurance (Sonas), le cinquième opérateur autorisé à fonctionner légalement sur l'étendue de la République démocratique du Congo (RDC) après la libéralisation du secteur en mars 2015.

L'Autorité de régulation et de contrôle des assurances (Arca) poursuit normalement l'agrément des opérateurs dans le vaste marché des assurances ouvert désormais aux privés après plus de 50 ans de monopole de l'État. Officiellement, cinq sociétés d'assurance et quatre de courtage d'assurance opèrent dans un marché qui devrait atteindre les cinq milliards de dollars américains en cinq ans.

Le premier groupe des sociétés agréées, avec la camerounaise Activa en tête, a reçu les premiers agréments le 28 mars 2018, après l'ouverture officielle des guichets de réception de demandes d'agrément en décembre 2017. Quant à la deuxième série d'agréments, avec la Sonas en tête, elle est intervenue le 6 septembre. Le cas de la Sonas, la société publique qui a exercé le monopole pendant 50 ans de manière non-stop, continuait à faire l'objet d'une étude au sein de l'Arca avant l'étape de l'agrément. En effet, l'ancien opérateur public devait lui-aussi se conformer aux prescrits du code des Assurances pour pouvoir opérer légalement en RDC.

« Elle n'a pas bénéficié des béquilles ou autres avantages du fait de son ancien statut pour pouvoir se tenir debout dans un contexte concurrentiel très risqué pour elle. En effet, si elle n'arrive pas à survivre à la concurrence, elle disparaîtra à coup sûr. Une étude du Copirep le confirme d'ailleurs », analyse un expert.

De nouveaux acteurs opèrent aujourd'hui dans le domaine du courtage d'assurance dans le pays. Au cours de la même période, l'Arca a octroyé des agréments à quatre d'entre eux. « Désormais, il est formellement interdit de souscrire une assurance directe à l'étranger pour un risque, concernant une personne, un bien ou une responsabilité, situé sur le territoire national auprès d'une entreprise non agrée par l'Arca », rappelle l'Autorité de régulation.

A la date du 6 septembre, les sociétés d'assurance agréées officiellement sont Rawsur Sa, Rawsur Life SA, Activa assurance RDC, Société financière d'assurance et Sonas. Comme le souligne l'Arca, ces assureurs peuvent travailler avec la population et les opérateurs économiques sans aucune restriction ou limitions. La même autorisation de se déployer sans restrictions et limites quelconques est faite aux courtiers d'assurance agréés, en l'occurrence Allier Insurance Brokers SARL, Gras Savoye RDC SA, Assurance Okapi SARL et Ascoma RDC SARL. Ceux qui ne sont pas agréés sont interdits d'opérer sur l'étendue du territoire national.

Le marché des assurances est ouvert, la plupart des sociétés agréés sont contraintes aujourd'hui de faire du courtage en raison de la faible culture d'assurance de la grande majorité de la population rd-congolaise et de la superficie énorme du pays à couvrir. Tirant les enseignements du passé, leurs plus grands défis seront d'offrir des produits et service de qualité à des prix compétitifs et surtout dans les délais. Dans les sociétés modernes, conclut un opérateur, les besoins d'assurance se font ressentir à tous les niveaux.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.