Guinée: Législatives 2019 - l'UFR de Sidya Touré prévient la CENI

15 Septembre 2019

Ce samedi 14 septembre 2019, à l'occasion de la traditionnelle Assemblée générale de l'Union des forces républicaines(UFR), au siège du parti dans la commune de Matam, l'honorable Ibrahima bangoura, cause la CENI, d'être à la solde du président Alpha Condé.

Devant plusieurs militants et sympathisants du parti le parlementaire ,Ibrahima Bangoura, a averti la commission électorale nationale indépendante"si la CENI tente de bâcler les opérations de révision du fichier électoral afin d'organiser des législatives d'ici la fin de l'année, l'opposition va sortir ses militants dans la rue pour s'opposer à cette démarche de l'institution en charge des élections en République de Guinée", menace ibrahima bangoura de l'UFR .

Pour l'un des vices président de cette formation politique Ufr, " c'est Innovatrics qui a été choisi pour la gestion du fichier électoral. Pourtant, c'est cette société qui avait fourni le logiciel qui a introduit dans notre fichier un million et quelque fictifs.

La CENI affirme que concernant ces fictifs, il n'y a que de petites erreurs concernant les données alphanumériques et biométriques.

Or, s'il y a altération de données concernant un électeur, cela veut dire que cet électeur n'existe pas. Et , s'il est maintenu, il devient fictif dans le fichier électoral ", révèle le Ibrahima Bangoura.

Parlant de la date de l'organisation des élections législatives avant la fin de 2019, instruit par le président Alpha Condé. "La CENI indique également que dans quelques jours, elle va donner une date pour la tenue des élections.

Pourtant, lors de sa retraite de Kindia au mois de mai dernier, elle avait dit que le chronogramme allait se faire sur 235 jours et qu'à la suite de cela, on allait avoir des élections.

On est en septembre et on nous demande de faire des élections d'ici la fin de l'année, c'est pratiquement impossible de réaliser ce rêve de la CENI",rappel t-il.

l'honorable Ibrahima Bangoura, a pointé du doigt la CENI de faire des combines pour le pouvoir en place pour contourner des étapes du processus électoral dans le pays.

"Nous doutons que dans la précipitation la révision du fichier électoral soit bâclée contrairement aux recommandations des experts internationaux", estime t-il.

Selon lui, qu'ils n'accepteront pas qu'on fasse des élections bâclées qui vont conduire le pays devant des situations incontrôlables.

Et, d'ajouter "si la CENI persiste dans cette voie, nous demanderons à la population de s'opposer à cette pratique. Aucune élection ne se fera en Guinée sans l'opposition".

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Aminata.com

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.