Cote d'Ivoire: Avantages fiscaux/Pme - Des acteurs du secteur du tourisme instruits sur les outils fiscaux mis à leur disposition

15 Septembre 2019

L'Agence Côte d'Ivoire Pme à travers son guichet des services aux Pme, a organisé en collaboration, le 13 septembre 2019, avec le cabinet Grant Thornton et Sofnet group une masterclass sur les avantages fiscaux accordés aux Pme ivoirienne du secteur touristique.

C'est à l'incubateur public Dream Factory, à Abidjan-Cocody, Riviera-Palmeraie que des directeurs généraux d'entreprises, des comptables, des juristes et des responsables d'entreprises, des acteurs clés de l'écosystème des Pme ivoiriennes, ont part à cette formation. Portant sur les mesures fiscales en faveur des Pme dans le secteur du tourisme.

A l'ouverture, Jean Louis Dattié, directeur général de Grant Thornton a indiqué que le but de la formation est de révéler aux Pme de ce secteur les outils fiscaux mis à leur disposition dans le code général des impôts et le code d'investissement.

Ces mesures, a-t-il fait remarquer, peuvent leur permettre de réduire leur charge. Et investir ainsi dans la modernisation de leurs outils de production.

A propos des incitations fiscales, il a souligné que lorsqu'une entreprise embauche un Ivoirien en Cdi, elle a droit à un crédit d'impôt d'un million de FCFA. Le crédit d'impôt est de 1,5 millions de FCFA lorsqu'on embauche une personne en situation de handicap. «

C'est à mon avis assez intéressant. Cela devrait permettre de résorber la problématique de l'emploi et permettre également aux entreprises d'attirer assez de personnel pour bien remplir leur mission », dira-t-il.

Poursuivant, M. Dattié a fait remarquer qu'au niveau des hôtels, il y a la problématique de la patente qui est calculé en fonction du nombre de chambres. Elle donc est calculée sur un outil de production qui ne produit pas en permanence.

« L'un des plaidoyers que les responsables du secteur touristique peuvent faire auprès de l'Etat, c'est de revoir le calcul de la patente des hôtels », a-t-il préconisé.

Pour Lolo Diby, président de la Fédération nationale de l'industrie hôtelière de Côte d'Ivoire (Fnih), vice-président de la Fédération ivoirienne des petites et moyennes entreprises (FiPme), cette formation sera bénéfique aux acteurs du secteur.

Il en veut pour preuve la méconnaissance par un plus grand nombre des acteurs ces outils fiscaux mis à leur disposition dans le code général des impôts et le code d'investissement.

Selon Salimou Bamba, directeur général de l'Agence Côte d'Ivoire Pme la thématique qui est au centre de la formation des acteurs des Pme du secteur touristique est en harmonie avec les axes stratégiques de l'Agence.

Qui sont de renforcer les compétences managériales des entreprises et des faitières et de contribuer à améliorer le climat des affaires des Pme. Aussi a-t-il encouragé les participants à la formation à prendre une part active aux travaux en faisant partager leurs expériences et contributions.

Il faut souligner que le secteur du tourisme et de l'hôtellerie est l'un des secteurs qui est en pleine croissance en Côte d'Ivoire. D'une contribution au Produit intérieur brut (Pib) de 0,6% en 2011 elle est passée aujourd'hui, à quasiment à 6% du Pib.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.