Congo-Kinshasa: Sous le Haut-Patronage de Mme Irène Esambo Diata - L'UNFPA a organisé des échanges sur l'accès aux services de santé sexuelle et reproductive en faveur des PVH

Sous la férule de Madame Irène Esambo Diata, Ministre déléguée auprès du Ministre des Affaires Sociales chargé de personnes vivant avec handicap (PVH) et autres personnes vulnérables, le Fond des Nations Unies pour la Population (UNFPA) a organisé, samedi 14 septembre 2019, au Centre des handicapés, une « Journée de réflexion sur l'accès des PVH et autres groupes vulnérables aux services de santé sexuelle et reproductive ainsi qu'à l'égalité des sexes».

Cette activité, qui s'inscrit en marge de 50 ans de l'UNFPA et de 25 ans de la Conférence Internationale sur la Population et le Développement (CIPD), a servi de cadre d'échanges en vue de cerner davantage les contours des problèmes spécifiques des PVH concernant l'accès aux services de santé sexuelle, reproductive et l'égalité des sexes.

Madame Irène Esambo Diata a rendu hommage au Chef de l'Etat, Félix Tshisekedi, pour la création de ce nouveau ministère, tout en déclarant qu'il s'agit de la concrétisation du testament «Le Peuple d'abord», prôné par son père et opposant historique, Etienne Tshisekedi wa Mulumba. «Parmi les grandes innovations du nouveau leadership politique de notre pays incarné par le Président Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, figure la création du ministère délégué aux affaires sociales en charge des personnes handicapées et autres personnes vulnérables. Ceci est un signal fort pour la matérialisation du principe : Ne laisser personne derrière, tout le monde compte», a déclaré Irène Esambo Diata. Elle a renchéri en soulignant qu'au regard de problèmes qui affectent les femmes au pays ainsi que les personnes vulnérables, l'UNFPA est un partenaire qui accompagne ce ministère afin de régler cette question, dûment de "discrimination sociale", qui, d'ailleurs, entre dans la vision du Chef de l'Etat, exprimée dans son discours d'investiture le 24 janvier 2019 et entérinée dans le programme du Gouvernement.

Sennen Hounton, représentant de l'UNFPA en République démocratique du Congo, a salué le dévouement et l'engagement de la Ministre Irène Esambo, en faveur des personnes vivant avec handicaps. Et, a déclaré en même temps que tout le monde a droit à la santé sexuelle et reproductive. D'où, le slogan : «C'est parce que chacun compte », a-t-il expliqué.

Les résultats de ces réflexions de ladite journée feront partie des références pouvant enrichir les débats qui se tiendront du 12 au 13 novembre 2019, à Nairobi, dans le cadre du 25ème anniversaire de la CIPD. Ce, afin de permettre aux Gouvernements du monde entier, les agences du système des Nations Unies, les organisations du secteur privé et de la société civile, particulièrement les femmes et les jeunes, de discuter et d'arrêter des stratégies novatrices, dans l'esprit de poursuivre et d'atteindre l'objectif sur l'accès universel à la santé sexuelle et reproductive ainsi qu'à l'égalité des sexes. Cet objectif permettra d'éradiquer complètement la mortalité maternelle évitable, d'éliminer les besoins non satisfaits en planification familiale et de mettre fin à la violence basée sur le genre, qui inclut le mariage des enfants. Ce qui est, en effet, le cheval de bataille de l'UNFPA.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.