Congo-Kinshasa: [Reprise de la session parlementaire] Joseph Kokonyangi - «le budget doit être évalué autour de 6 à 7 milliards USD»

Après la session extraordinaire du 19 août au 7 septembre 2019 consacrée à la validation des pouvoirs de 46 nouveaux Députés nationaux et à l'investiture du gouvernement à la Chambre basse du parlement, les activités parlementaires ont repris lundi 16 septembre dans le deux Chambres du parlement, à savoir : l'Assemblée nationale te le Sénat. A cet effet, sur les antennes de la radio Top Congo, le Député national Joseph Kokonyangi voit le nouveau budget être évalué de 6 à 7 milliards de dollars américain.

La Chambre basse du parlement majoritairement composée des membres du Front Commun pour le Congo (FCC) et le Cap pour le changement (CACH) devraient donner à la République par le canal du Gouvernement, après la présente session, un budget annuel 2020. Cependant Joseph Kokonyangi pense que ledit budget national pour l'exercice annuel 2020 doit être revu à la hausse de manière graduelle durant cette législature. D'après cet élu, les sources de recettes pour financer ce budget seront sérieusement explorées.

Mais, à cela, Joseph Kokonyangi estime qu"'il faut d'abord mettre le pied sur l'accélérateur au niveau du budget que nous allons travailler lors de cette session ordinaire de septembre. Etant les représentants du peuple, nous avons toute la responsabilité de donner un budget consistant à ce gouvernement et maîtriser toutes les sources du financement notamment, le strict respect du code minier révisé, le refus de l'exploitation des minerais à l'état brut", a-t-il martelé.

En optant pour ces stratégies, Joseph Kokonyangi reste convaincu que le gouvernement pour l'exercice prochain aura droit à un budget national évalué de 6 à 7 milliards de dollars américains. Donc, si les Députés nationaux votent pour un budget de 7 milliards de dollars américains cette fois-ci, cela pourrait permettre une réflexion approfondie sur son augmentation l'année prochaine.

C'est pourquoi, Joseph Kokonyangi souligne que « Si dans 5 ans nous n'arrivons pas à 86 milliards selon la vision du Chef de l'Etat, nous devons le rapprocher pour aider notre gouvernement à réussir sa mission ». Et de renchérir : «nous avons intérêt à soutenir ce gouvernement. Car, l'échec est du Président de la République, chef de l'Etat et du Premier Ministre, chef du Gouvernement, c'est notre échec».

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.