Cote d'Ivoire: UNJCI - Comment Jean-Claude Coulibaly a pourtant failli être victime du Rhdp

Présenté depuis le premier tour, et même depuis la pré campagne, comme le candidat du pouvoir, comme l'homme que le Rhdp veut utiliser pour mettre sous coupe réglée l'Unjci et les journalistes de Côte d'Ivoire au détriment de la défense des vraies préoccupations du métier et des acteurs de la corporation, Jean Claude Coulibaly a pourtant failli être victime de cette situation, ou plutôt de l'attitude (de la réaction) des barons du Rhdp face à cette situation.

En effet, espérant peut-être le protéger en agissant ainsi, des tenants et barons du régime Rhdp sollicités pour aider et coacher Jean Claude Coulibaly ( et pour intervenir et inter agir auprès de certains électeurs proches du Rhdp ), n'ont pas manifesté d'enthousiasme en faveur du candidat issu du journal le Patriote, face au candidat issu du journal le Nouveau réveil.

Pour des stratèges et agitateurs d'idées du Rhdp , aider JCC, lui donner les moyens même en cachette, c'était donner raison aux détracteurs et à ceux qui soupçonnent le pouvoir de vouloir faire élire un homme à sa solde à la tête de l'Unjci.

Déjà victime de cette stratégie de non immixtion, Jean Claude Coulibaly a également subi une autre conséquence ainsi résumée : « De toutes les façons parmi les soutiens de Lance Touré, et notamment sur sa liste, il y beaucoup de nos hommes, des femmes et des jeunes du Rhdp qui sont journalistes, sont avec lui. JCC est déjà un acquis. Il n'est pas contre nous.

L'enjeu, c'est peut-être de laisser gagner Lance et de l'avoir avec nous ensuite , ou plutôt d'éviter qu'il soit contre nous».

Ainsi, secrètement des stratèges du Rhdp ne voyaient en aucun mal une victoire de Lance Touré, au motif qu'il y avait de nombreux profils Rhdp dans sa liste; eu aussi au motif de faire ensuite un méchant coup à son employeur le Nouveau réveil, ainsi qu'au Pdci, après les récents départs de Patrice Yao et Akwaba Saint.

Il est évident qu'il ne pas s'agit en réalité pas d'une décision prise par la haute direction du Rhdp, et que la question n'a même jamais fait l'objet d'échanges au sein des instances du parti.

Cependant ces positions individuelles, et options personnelles prises des militants, et cadres , ont failli créer une situation préjudiciable au candidat Jean Claude Coulibaly, au profit de son adversaire du second tour.

Bien entendu, il y'a lieu de noter que d'autres cadres, ont quand même à titre individuel , perçu les enjeux. Ainsi en l'absence de consignes expresses et formelles du Rhdp de non assistance à JCC, ils ont prêté une discrète oreille attentive à ce qu'il faisait.

La connaissance par des journalistes de cette stratégie ( révélée sur Facebook lors du premier tour par un post attribué au camp du candidat absent du second tour Franck Ettien ), n'a cependant pas empêché le journal où écrit encore Lance Touré, de dénoncer et de mettre en garde, à la veille du scrutin, une prétendue intrusion du Rhdp dans le choix des journalistes, le 14 septembre 2019.

Alors que Jean Claude Coulibaly avait lui-même parmi ses soutiens et partisans , des pro Gbagbo, et que les calculs stratégiques du Rhdp parti au pouvoir tel que dévoilés et expliqués ci dessus , ne lui ont pas permis d'avoir les meilleurs soutiens financiers , ( ni même plusieurs électeurs de ce bord ), la campagne de dénigrement et d'intoxication ( il est le candidat du pouvoir), ainsi que la réaction du Rhdp (on ne bouge pas, pour ne pas donner raison aux critiques ), auraient pourtant pu lui coûter la défaite.

C'est ainsi que l'on a constaté, qu'après avoir été battu avec 75 voix d'avance par JCC au premier tour, Lance Touré a mobilisé au delà de ce chiffre 75 , pour passer le cap de 200 voix, et donner des sueurs froides à son adversaire, qui a gagné avec une bonne marge tout même ( une avance de 33 voix, sur 487 électeurs ayant exprimés ).

Compte tenu des difficultés rencontrées et du travail de dénigrement et d'intoxication effectué ( notamment avec les allégations sans preuve ni fondement de prise en otage de l'Unjci par un clan, par le pouvoir politique, la prétendue main mise du Président sortant, les allégations de fraude, de corruption, de menace, d'achat des voix via les procurations), la victoire de JCC ne mérite pas d'être analysée à l'aune des abstentions, des bulletins blancs , ou nuls, comme certains ont été tentés de le faire pour en minimiser la portée, en comptabilisant les voix obtenues par Lance Touré, les voix des abstentions et les bulletins nuls, pour y voir une majorité factice , virtuelle et inopérante !

C'est une grille de lecture qui n'emporte aucune conséquence sur les résultats. Elle vise simplement à la tentation de remise en cause de la légitimité et de l'adhésion de la majorité des journalistes de Côte d'Ivoire à une vision, celle incarnée par Jean Claude Coulibaly.

Cela dit, la difficile organisation de l'élection à l'Unjci devrait également inciter les journalistes à plus de vigilance dans le traitement des questions électorales dans le pays.

Après les journalistes, et en attendant les élections générales de 2020, les populations ivoiriennes suivront l'élection du Président de la fédération ivoirienne de football, d'ci le mois juin 2020.

On verra aussi s'il y'aura les mêmes allégations au sujet des soutiens et connexions politiques des candidats, parmi lesquels Didier Drogba s'est déjà déclaré.

L'indécision des politiques, peut être souvent lourde de conséquences, surtout que tout le monde est convaincu qu'il n'y a pas de petite élection.

En attendant ces autres rendez-vous , félicitation et bonne chance à Jean Claude Coulibaly, le vrai faux candidat du pouvoir...

Dont la victoire est celle des journalistes, de l'Unjci, face aux calculs des réseaux, des vrais alliés du pouvoir, qui ont eu le mérite d'avoir pu embarquer beaucoup de journalistes et des personnalités, et non des moindres dans leur jeu trouble, dans leurs stratégies politico-journalistique.

Chapeau à eux pour cela ! Mais ils ont échoué , car il y'a eu plus malin , plus vigilant qu'eux , au finish ... .

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: L'Intelligent d'Abidjan

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.