Afrique: Investissements privés dans les pays africains - Le financement mixte présenté comme la solution

16 Septembre 2019

Le financement mixte est une approche qui consiste à combiner différentes formes de capitaux pour financer le développement et mobiliser les investissements privés en faveur des grands projets de développement des pays africains.

En vue de vulgariser ce mécanisme de financement auprès de l'ensemble des parties prenantes, gouvernants, secteur privé et partenaires au développement, le ministère de l'Economie et des Finances, et le Centre africain pour la transformation économique (ACET) ont organisé, hier au Sofitel Hôtel Ivoire, un séminaire d'apprentissage entre pairs de l'Initiative Compact avec l'Afrique autour du thème « Le financement mixte dans les pays du Compact g20 : s'approprier le contexte local pour booster les investisseurs. »

Pour le ministre de l'Economie et des Finances, Adama Coulibaly, ce mécanisme est essentiel pour aider les pays membres à progresser dans l'Initiative Compact avec l'Afrique G20.

« Une utilisation optimale de cet instrument permet de mobiliser des financements substantiels à moindre coût, en associant à la fois, le secteur public, le secteur privé ainsi que les institutions de développement.

Si aux premiers abords le financement mixte se présente comme un outil efficace au regard des avantages, ce type d'instrument nécessite une connaissance approfondie, pour assurer son efficacité, notamment en matière de coût et réduction des risques », a-t-il fait savoir.

C'est pourquoi, le ministre Adama Coulibaly a salué la tenue de cette rencontre dans l'optique d'un partage d'expérience.

Au nom du gouvernement le ministre de l'Economie et des Finances a réaffirmé l'engagement de la Côte d'ivoire à poursuivre ses efforts « en vue de faire de l'Initiative Compact avec l'Afrique du G20 un modèle réussi de coopération entre l'Afrique et les pays du G20. »

Pour sa part, le directeur de la recherche et de l'engagement politique de l'ACET, Ed Brown, a expliqué que l'Initiative Compact avec l'Afrique du G20 a été mise en place en mars 2017 pour promouvoir les investissements privés dans les pays africains, en liaison avec les priorités de ces pays.

Pour concrétiser cette initiative, trois domaines ont été définis pour mener des actions concrètes. Il s'agit du renforcement du cadre macroéconomique ; de l'amélioration de l'environnement des affaires et du développement d'un cadre propice au financement.

A ce jour, 12 pays africains, membres du Compact G20, se sont engagés à conduire des réformes en vue de présenter de réelles opportunités d'investissements dans ces domaines.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Patriote

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.