Madagascar: Hausse des prix des PPN - La taxe ad valorem mise en avant par les importateurs

Que de spéculations, diront certains. Les importateurs ont pointé du doigt la surtaxe ad valorem de +30% sur les pâtes alimentaires et +39% sur le détergent en poudre, comme facteur expliquant la tendance à la hausse des prix des produits de première nécessité.

En effet, cette hausse ne devrait pas encore se sentir, vu qu'on n'est pas encore dans la période de soudure. Avec une telle tendance, il faut croire que les impacts de l'inflation sur le pouvoir d'achat des consommateurs seront considérables, une fois que cette période de soudure arrive. Selon les propos de l'ANMCC (Autorité nationale en charge des mesures correctives commerciales), les hausses actuelles de prix n'ont rien à voir avec les taxes ad valorem, qui n'ont pas encore été appliquées.

Des propos contestés par les importateurs. Selon ces derniers, la taxe valorem sur les pâtes et sur le détergent en poudre est appliquée depuis le 1eraoût 2019. D'après eux, cette mesure d'application est provisoire et est appliquée par la douane durant les procédures de dédouanement.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.