Madagascar: Tabera Randriamanantsoa - Contre le rapatriement des fonctionnaires hors du pays

L'ancien ministre Tabera Randriamanantsoa est contre l'abrogation massive des fonctionnaires exerçant hors du pays.

Il n'a pas manqué d'ailleurs d'indiquer qu'au cas où ces derniers reviendraient au pays, leur indemnisation serait notamment élevée. Sans parler qu'ils pourraient aussi porter plainte au niveau du Conseil d'Etat.

L'ancien ministre de la Fonction Publique et des Lois Sociales, Tabera Randriamanantsoa, déplore la décision du pouvoir central sur le cas des agents de l'Etat qui travaillent à l'étranger. A lui de dénoncer qu'il ne faudrait pas procéder à une abrogation massive de ces fonctionnaires exerçant à l'extérieur du pays. Autrement dit, contre leur rapatriement. Il a ainsi cité les différents textes qui régissent ces fonctionnaires. Citons, entre autres, le décret 2019-1386 fixant les règles spéciales applicables à la rémunération, au transport, au déplacement et au congé des agents de l'Etat occupant les emplois extérieurs pris en charge par le biais de l'Etat.

Réviser le décret. Cet ancien ministre de déplorer notamment l'abrogation massive qui pourrait avoir lieu concernant ces agents de l'Etat exerçant à l'extérieur du pays. Dans la même foulée, à lui de citer également que les salaires de ces fonctionnaires n'ont pas été payés depuis le mois d'août dernier, mettant de ce fait, ces emplyés de l'Etat dans des situations précaires. Les concitoyens vivant aussi à Arago et Cachan subissent également le même sort, a-t-il souligné. L'ancien ministre de la Fonction Publique propose ainsi qu'il faudrait réviser le décret pris en conseil des ministres le 17 juillet dernier portant notamment sur ces agents de l'Etat susmentionnés. A cet effet, il a lancé un appel à l'endroit du président de la République, à l'Assemblée nationale, au ministère des Finances et au ministère de la Fonction Publique pour se pencher sur le cas de ces fonctionnaires.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.