Sénégal: Campagne de sensibilisation sur l'importance de l'acte d'état-civil à Diourbel - 500 garçons circoncis au niveau de 5 postes de santé de la commune

16 Septembre 2019

L'Initiative pour le développement de Diourbel a organisé, avant-hier samedi, une campagne de sensibilisation sur l'importance de la déclaration à la naissance. Il s'agit, selon Matar Sène, de faire bénéficier les garçons ayant des actes d'état-civil du programme de circoncision gratuite de masse. Ainsi, 500 enfants répartis par groupe de 100 ont été circoncis dans 5 postes de santé de la commune.

L'Initiative pour le développement de Diourbel mène une campagne de sensibilisation sur l'importance de la déclaration à la naissance, de l'état civil.

Il s'agit de faire bénéficier les enfants détenant des actes d'état-civil de son programme de circoncision de masse gratuite.

Matar Sène, le président d'Initiative pour le développement de Diourbel explique: «nous avons organisé cette circoncision de masse pour informer, sensibiliser les populations sur l'importance de l'état-civil.

Il s'agit juste de permettre aux familles de venir bénéficier d'un avantage c'est-à-dire la circoncision gratuite avec la blouse et les soins. Tout est gratuit. Mais ce qu'on exige, c'est juste la production d'un acte d'état-civil.

Pour être admis au niveau des écoles d'excellence telles que l'école du Prytanée militaire, l'école Mariama Ba ou le lycée d'excellence, il vous faut une pièce d'état-civil.

Les élèves ayant des jugements de naissance ne peuvent pas y accéder». Et de poursuivre: «ce que nous voulons c'est que les gens s'inspirent de ce modelé et qu'il puisse faire tache d'huile au niveau du pays.

C'est une forme de solidarité qui permet de «conscientiser» les parents sur l'importance et les enjeux de disposer d'acte d'état-civil. 500 enfants ont été enrôlés au niveau de 5 postes de santé de la commune de Diourbel.»

L'Initiative pour le développement de Diourbel a trois grandes missions: la promotion de l'éducation, de la sante et la protection de l'environnement.

Cette activité sanitaire est la 3ème édition du genre. Lors de la première édition, il y avait 100 circoncis et pour la 2ème il y avait près 275 enfants qui avaient été circoncis.

Pour Thomas Alain Christophe Manka, l'infirmier chef de poste de la Croix rouge de Keur Cheikh Anta, ce geste est salutaire d'autant plus que les initiateurs ne sont même pas du secteur de la sante. 4 groupes de 25 seront formés pour le suivi des enfants circoncis.

Pour joindre, l'utile à l'agréable, il y aura une cérémonie de «Kassacs», chants des circoncis, selon Aliou Sène, le coordonnateur de l'Initiative pour le développement de Diourbel.

C'est une phase primordiale dans la formation de l'enfant où on apprend à l'enfant à affronter les difficultés, la bravoure, la ténacité.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.