Sénégal: Kaffrine - Soutien aux victimes des inondations

16 Septembre 2019

Dans la course pour le soutien aux populations victimes des intempéries du mois d'août dernier, le président du mouvement «Aar Sunu Momel», Bassirou Bâ, alias «Soldarou Baay», a offert samedi dernier aux sinistrés de l'école II de Kaffrine et ceux du village de Taïba dans commune de Kathiote un chèque de 100.000 F CFA à chaque groupe de victimes.

Même si ce don est jugé insuffisant face à l'ampleur des dégâts et la nature des besoins convoités, le donateur dit avoir libéré ces chèques pour d'une part appuyer les locataires de l'école II de la commune de Kaffrine à couvrir certains de leurs besoins quotidiens et de l'autre contribuer à la réfection des 93 concessions du village de Taïba endommagées par les pluies diluviennes.

Toutefois, ce retour à Kaffrine constitue une opportunité pour Bassirou Bâ d'inviter le gouvernement du Sénégal à prêter une attention particulière à la région.

Car, depuis son érection en région en 2009 par le défunt régime du président Me Abdoulaye Wade, cette collectivité n'a jamais bénéficié d'un programme d'assainissement.

Malgré la multitude d'efforts consentis chaque année en périodes d'hivernage, la solution aux inondations est restée vaine, comme si les actions gouvernementales se montrent de plus en plus impertinentes.

Ainsi, chaque année, cette problématique refait surface dans les mêmes quartiers et beaucoup parmi les riverains se trouvent dans l'obligation de quitter leurs domiciles pour loger dans les écoles.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.