Sénégal: Fortes pluies du week-end - La foudre tue 2 personnes à Sacré - Cœur et aux Parcelles assainies

16 Septembre 2019

La liste des victimes de la foudre ne cesse de se rallonger, notamment à Dakar et sa région. Alors que 2 personnes ont été foudroyées à Tivaouane Peulh lundi dernier, la foudre a encore fait 2 nouvelles victimes, avant-hier samedi, aux Parcelles Assainies et à Sacré-Cœur.

Une autre victime a été déplorée à Mabo (Kaffrine); alors qu'à Tambacounda, les populations pleurent la mort par électrocution d'une fillette de 12 ans

En plus des inondations et leurs lots de dégâts considérables, les populations continuent de payer cher les conséquences des fortes précipitations enregistrées un peu partout sur l'étendue du territoire national.

En effet, les fortes pluies qui se sont abattues, avant-hier samedi 14 septembre à Dakar, ont fait 2 victimes.

A Sacré-Cœur, un jeune nommé Cheikh a été foudroyé en plein match de football, sur le terrain de Sacré-Cœur. Aux Parcelles Assainies, dans la banlieue dakaroise, un certain Diadia a aussi été tué par la foudre. La victime, âgée de 20 ans, a été atteinte au bord de la mer.

Selon des témoins, il tenait son téléphone à la main au moment où la foudre l'a atteint. Déjà, en début de semaine dernière, à Tivaouane Peulh, 2 personnes ont été foudroyées lundi dernier.

Le premier, un écolier a été touché à la descente alors qu'il regagnait son domicile et le second, une jeune-homme, a été atteint dans un champ où travaillait. Bref, depuis le début de l'hivernage, la foudre a tué à Dakar, pas moins de 9 personnes, selon des estimations.

Plus loin, dans le Centre du pays, la foudre a également frappé dans le Ndoucoumane. Dans un village de zone de Mabo, une femme de 35 ans est décédée après avoir été atteinte par la foudre, avant-hier. Cette nouvelle victime vient ainsi allonger la liste des personnes tuées par la foudre dans la région de Kaffrine.

UNE FILLETTE DE 12 ANS MEURT PAR ELECTROCUTION A TAMBA

Non loin de cette zone centre, à Tambacounda, c'est une fillette de 12 ans qui a été électrocutée par la ligne moyenne tension (MT) de SENELEC. Le drame est survenu à Salikégné, un quartier de la commune de Tambacounda, avant-hier samedi.

Le corps sans vie de la victime, Khadia Diallo a été conduit au Centre hospitalier régional de Tambacounda. Selon Rfm, la fillette a quitté son domicile pour aller jouer avec ses copines dans une concession en construction.

«On avait attiré l'attention de son propriétaire afin qu'il arrête le chantier. Parce que c'est un bâtiment qui est juste sous la ligne MT, il a persisté. Je rappelle que SENELEC avait bien pris les devants.

La hiérarchie était là: le chef d'agence du réseau et le préfet qui se sont déplacés avec le service de la police. Ils avaient demandé, en son temps, à ce que le chantier soit arrêté», témoigne Seydou Nourou Cissokho, au micro de la Rfm.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.