Sénégal: Ziguinchor - Faux et usage de faux, corruption dans l'ouverture illégale de salle de jeux

16 Septembre 2019

Deux agents municipaux seront face au juge ce lundi matin pour répondre des chefs d'inculpations qui pèsent sur eux : corruption, concussion, faux et usage de faux.

En effet, le responsable de recouvrement des recettes à Ziguinchor, Souleymane Signaté et l'agent convoyeur Aliou Diémé, ces deux agents municipaux ont été arrêtés vendredi dernier pour leur implication dans l'ouverture illégale de salles de jeux à Ziguinchor.

Des salles de jeux de billard en question que seule l'autorité administrative est habilitée à autoriser. Ils ne sont pas seuls puisque quatre autres personnes, des complices ont été également inculpés par le maitre des poursuites.

Selon certaines indiscrétions des salles de jeux de billard ont été illégalement ouvertes avec la complicité de ces agents municipaux qui auraient utilisé illégalement les signatures de l'autorité compétente.

C'est d'ailleurs l'arrestation des personnes détentrices de ces fausses autorisations qui auraient précipité la chute et l'arrestation de ces agents municipaux qui sont dans de beaux draps en ce moment.

Sur les quatre salles de jeux évoqués par les inculpés certaines sources de l'enquête révèlent l'existence d'une dizaine de salle de jeux de billard qui existeraient à Ziguinchor et décelés par les enquêteurs.

L'affaire défraie la chronique ces dernières 48 heures à Ziguinchor où elle risque de connaitre des rebondissements. Les prochaines heures nous édifierons.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.