Cameroun: Accès à l'eau potable - 6 000 branchements annoncés

La Cameroun Water Utilities Corporation entame dès ce lundi une opération spéciale de raccordement au réseau d'eau des abonnés en attente depuis 2015.

Trois mois pour brancher 6 000 nouveaux abonnés au réseau public d'eau potable du Cameroun. C'est l'opération qu'entame dès ce jour la Cameroon Water Utilities Corporation (Camwater). Annoncée vendredi dernier dans un communiqué de presse, cette campagne baptisée « Un ménage, un branchement », vise à installer des compteurs et à raccorder au réseau public d'eau, les 6 000 clients en instance de branchement depuis 2015, indique le communiqué. L'entreprise s'est pour l'occasion dotée de nouveaux équipements.

« Nous avons acquis la semaine dernière du matériel de branchement, notamment des compteurs de prise en charge. Grâce à ce matériel, nous allons finaliser les abonnements en instance et réaliser de nouveaux autres, de manière instantanée », explique Emmanuel Atangana, chef de la division des technologies de l'information et de la communication à la Camwater, joint au téléphone. Dès ce jour, les agents de la Camwater descendront donc auprès des ménages ayant payé pour des branchements qui n'avaient pas encore été réalisés. D'après Emmanuel Atangana, « les abonnés n'auront plus à débourser un franc. C'est Camwater qui va vers ses clients, installe les compteurs et fournit l'accès au réseau d'eau », souligne-t-il. La campagne s'étendra dans toutes les 111 villes couvertes par le réseau public de l'eau.

Côté clients, c'est un grand soulagement. « Il était temps ! Cette campagne, nous l'espérons, viendra mettre un terme à ces interminables files d'attentes devant les points de vente d'eau, à la recherche du précieux liquide », se réjouit Adèle Minam, cliente en instance d'abonnement depuis près d'un an au quartier Damase, à Yaoundé.

D'autres, veulent d'abord voir pour y croire. « Ça fait deux ans que nous attendons d'être branchés. Nous avons fini par perdre espoir. Si cette campagne atteint notre arrondissement, alors tant mieux », affirme Lionel Awara, habitant de l'arrondissement de Ngaoundal, dans l'Adamaoua. A Camwater, l'on se veut rassurant. « Les abonnés de toutes les 111 villes couvertes par le réseau public de l'eau seront servis », assure l'entreprise dans son communiqué.

Toutefois, l'entreprise tient à expliquer ces retards. « Nous avons eu des difficultés à servir nos clients du fait entre autres, de la gestion de la fusion entre Camwater (société productrice de l'eau au Cameroun), et la Cde (société de distribution de l'eau) » en 2018, révèle Emmanuel Atangana. L'objectif à terme est « d'apurer les demandes d'abonnements et d'extensions dans toutes nos agences, mais aussi, d'alléger et faciliter les procédures de branchement pour plus de célérité dans le traitement des demandes », précise le responsable de la communication de Camwater

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.