Cote d'Ivoire: Lutte contre les changements climatiques - La révision du code de l'environnement au menu d'un atelier

16 Septembre 2019

Le Pr. Joseph Séka Séka a présidé la cérémonie d'ouverture des travaux devant conduire à un nouveau code de l'Environnement en Côte d'Ivoire.

« Il parait nécessaire et indispensable pour mon département, face aux nouveaux enjeux de l'Environnement qui ont trait aux questions du développement durable, les effets du changement climatique, les problèmes de l'érosion côtière, les inondations, etc., de procéder à la révision du code de l'Environnement qui date de plus de deux décennies ».

C'est ce qu'a déclaré le Pr. Joseph Séka Séka, ministre de l'Environnement et du Développement durable.

L'émissaire du gouvernement s'exprimait, le 13 septembre, à l'hôtel Belle Côte (Riviera), à l'ouverture d'un atelier de cadrage et d'orientation du processus de révision de la loi cadre portant sur le code de l'Environnement.

Initiée par l'Agence nationale de l'Environnement et du Développement durable en collaboration avec la Banque mondiale, cette rencontre qui se tient sur deux jours, a réuni, plus d'une quarantaine de participants, comprenant des représentants de ministères, des partenaires techniques et financiers, des organisations de la société civile, etc.

Pour le ministre en charge de l'Environnement qui présidait la cérémonie, l'objectif de cet atelier est de « mettre cette loi en conformité avec les exigences nationales et internationales du droit en matière d'environnement, doter la Côte d'Ivoire de l'outil juridique qui lui permettra de faire face aux nombreux défis liés aux aléas du changement climatique et de l'industrialisation ».

Aux dires du Pr. Joseph Séka Séka, dans l'exécution et la conduite de cet important projet, les trois organes qui ont été mis en place à savoir le comité de pilotage, la coordination générale et le comité scientifique doivent chacun jouer pleinement sa partition.

« Je voudrais vous encourager à apporter vos contributions pour réaliser cet objectif et qu'au sortir de cette première réunion, que chaque organe puisse se mettre immédiatement au travail », a conseillé le ministre aux participants.

La directrice de l'ANDE, Madeleine Sopie, Acko a, pour sa part, présenté la composition des membres ainsi que les missions dévolues aux trois organes mis en place pour aboutir à l'adoption de ce nouveau Code de l'Environnement de la Côte d'Ivoire. Avant d'insister sur l'importance de ce code.

Car, dira-t-elle, « l'objectif visé dans la réalisation de toutes ces activités est d'assurer la qualité et le succès dans le fond et la forme de la révision de la loi n°96-766 du 3 octobre 1996 portant code de l'Environnement et l'élaboration de décrets du code révisé ».

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.