Burkina Faso: ARTs martiaux - «La gloire de Shaolin» présentée à Ouagadougou

16 Septembre 2019

Le spectacle a été présenté par 25 jeunes de l'école des arts martiaux de Tagou. En une heure chrono, et en plusieurs tableaux, ils ont montré les différentes séquences du Kung-Fu chinois : démonstration d'ensemble synchronisée ; maniement des armes telles : le sabre, l'épée, le bâton, la lance, le Nunchaku ; démonstration individuelle d'habilité, de force et de souplesse.

Pour le président de la Fédération burkinabè de Kung-Fu, Me Jean Conseibo, c'était un réel plaisir de voir de visu la démonstration de Kung-Fu par les moines de Shaolin : « Nous sommes vraiment très satisfaits de la prestation des moines de Shaolin. C'est un symbole pour tout pratiquant d'arts martiaux chinois d'avoir à se frotter avec les moines de Shaolin. Ils nous ont beaucoup appris et le public a apprécié. En matière de Kung-Fu, Il y a déjà un travail qui se fait doucement et j'espère qu'avec la synergie d'action avec les moines de Shaolin, nous pourrions vraiment améliorer nos prestations et aller de l'avant. Quand on travaille et on voit les maitres Shaolin, on peut bien se corriger et aller de l'avant car c'est la référence et le symbole du Kung-Fu ».

En marge de cette représentation, le public a aussi eu droit à une démonstration de Kung-Fu par les moines Shaolin burkinabè. Et pour encourager la fédération burkinabè dans sa promotion de cet art martial chinois, l'ambassadeur de la Chine au Burkina, Li Jian, a offert 400 paires de chaussures au président de la fédération.

L'ambassadeur de la Chine au Burkina Faso s'est réjoui du fait que cette prestation soit déroulée dans la capitale burkinabè. L'objectif de la venue à Ouagadougou des moines du célèbre temple de Shaolin au Burkina était de montrer au peuple burkinabè, « la richesse » de la culture chinoise. « Cette démonstration était impressionnante et inoubliable pour les Burkinabè. J'espère qu'à partir de ce soir, cela sera le premier pas qui va encourager les jeunes filles et garçons burkinabè à aimer la culture chinoise et surtout le Kung-Fu chinois » a laissé entendre Li Jian.

Le ministre en charge de l'Education nationale, Stanislas Ouaro et le maire de la ville de Ouagadougou, Armand Béouindé ont assisté à cette démonstration.

Cette visite des moines de Shaolin s'inscrit dans le cadre des relations d'amitié entre le Burkina Faso et la Chine et du jumelage entre Ouagadougou et Zhengzhou, la ville mythique du temple de Shaolin. Cet évenement s'inscrit aussi dans la célébration le 1er octobre prochain du 70e anniversaire de la fondation de la République populaire de Chine.

Le temple Shaolin est un temple bouddhiste situé sur le mont Song dans la province chinoise du Henan. Ce monastère est depuis des siècles, célèbre pour son association avec les arts martiaux chinois, et plus particulièrement avec le kung-fu Shaolin. Pour pouvoir découvrir ou apprendre cet art martial chinois, le monastère Shaolin, situé à 80 kilomètres au sud ouest de Zhengzhou, la capitale du Henan, est le site idéal.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Burkina Faso

Plus de: Fasozine

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.