Gabon: Le directeur de cabinet de Bongo enchaîne les visites en province

Dans le cadre de sa tournée en province, Brice Laccruche Alihanga, directeur de cabinet d'Ali Bongo Ondimba est à Port-Gentil, la capitale économique du Gabon ce mardi 17 septembre.

Réputée pour être la ville frondeuse, Port-Gentil est tombée sous l'escarcelle du parti au pouvoir le PDG lors des élections législatives et municipales d'octobre dernier. Lors de cette visite, il sera question de relance économique dans une ville qui souffre de la chute des cours du pétrole et surtout de développement local et de décentralisation.

Après la Nyanga, le Moyen-Ogooué et le Woleu-Ntem, Brice Laccruche Alihanga est dans l'Ogooué-Maritime, la 4e province en deux semaines pour le directeur de cabinet. Début juillet, il s'était déjà rendu dans le Haut-Ogooué, le fief de la famille Bongo.

Officiellement, l'objectif est de porter la parole du chef de l'État, qui prône une nouvelle gouvernance, fondée sur le développement local, la décentralisation, une démarche plus participative. Officieusement, il s'agit aussi de resserrer les rangs suite aux dissensions apparues au sein du pouvoir depuis l'AVC du chef de l'État, tandis qu'à Libreville, Marie-Madeleine Mborantsuo a été reconduite pour un mandat de 9 ans à la tête de la Cour constitutionnelle.

« Dans quel pays au monde, voit-on le président de la République remplacé par son directeur de cabinet ? », ironise pour sa part un opposant qui rappelle que Brice Laccruche Alihanga n'a aucun mandat pour agir de la sorte. « Il vient porteur d'un message du chef de l'État. C'est en tant que directeur de cabinet politique qu'il se déplace sur le terrain. Le reste n'est que fantasme », répond une source proche de la présidence.

Le chef de l'État Ali Bongo est quant à lui toujours à Londres où il enchaine les séances de rééducation. Selon cette source, il pourrait revenir en fin de semaine à Libreville.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.