Congo-Kinshasa: Maluku - Une baleinière fait naufrage dans la localité de Mambutuka

Une baleinière portant les marchandises et les passagers a chaviré à la hauteur de la localité de Mambutuka, dans la commune de Maluku, aux portes Est de Kinshasa. Le drame est survenu dans la nuit du samedi 14 à dimanche 15 septembre.

Jusque-là, le bilan est de 36 disparus et 76 rescapés selon la police. La cause de ce grave accident n'est toujours pas connue et une équipe est mise en place pour chercher les personnes disparues.

Ce bateau qui provenait de Mai-Ndombe, apprend-on, a fait naufrage dans un endroit où le courant du fleuve Congo est trop fort. Les bilans se sont alourdis par le fait que plusieurs passagers ne portaient pas le gilet de sauvetage et la plupart ne savaient pas nager. «Les accidents sont fréquents dans les cours d'eau de la RD Congo, en raison de la vétusté des embarcations, de surcharge en fret et les nombres des passagers sont exorbitants et aussi le balisage», rapporte un habitué du coin.

Il sied de rappeler que, la même scène s'est produite le 23 décembre 2018 dans la même localité de Mambutuka dans la commune de Maluku. Le bilan a fait état de neuf morts et une centaine de disparus et deux cents rescapés. Les personnes à bord ont estimé que le bateau transportait près de trois cents personnes. Cette fois là, le bateau provenait de Bumba, dans la Province de la Mongala. L'un des rescapés avait expliqué que cet incident malheureux est survenu parce que le commandant du bateau avait percuté un obstacle qui se trouvait au niveau de la descente de Kwamouth pour Mambutuka, le long des côtes de la RDC ou de la République du Congo. Il a été donc demandé aux passagers de quitter la barge et d'aller vers le bateau qui tirait la barge mais, fort malheureusement, l'équipage n'avait pas coupé le câble qui reliait le bateau à la barge, le bateau a fini par couler.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.