Congo-Brazzaville: Administration territoriale - Le Niari mettra ses atouts en exergue pour la réussite du PND

Lors de son intronisation par le Premier ministre, le 14 septembre à Dolisie, le préfet du département du Niari, Baron Frédéric Bouzock, a indiqué que la localité jouera pleinement sa carte, grâce à ses multiples potentialités naturelles et humaines, pour le succès du Plan national de développement (PND 2018-2022).

Le nouveau préfet du Niari, Baron Frédéric Bouzock, est conscient des défis qui l'attendent. Il commencera son action en mettant tout en œuvre pour que le département participe activement au développement du pays. « Le Niari a un sous-sol riche en minerais. Son sol est fertile en ce qui concerne l'agriculture, les ressources humaines aussi sont de qualité. Ces atouts lui permettront de contribuer à l'essor économique du pays », a-t-il fait savoir en soulignant en guise de prémices le tissu industriel qui y prend forme avec, entre autres, l'exploitation du fer de Mayoko, la cimenterie Forspak.

Par ailleurs, Baron Frédéric Bouzock a évoqué l'embryon des activités agro-pastorales avec des entreprises comme Agri-ressources qui cultive le riz. Selon le préfet, l'exploitation forestière demeure le point fort du département du Niari. Tous ces atouts contribuent à la création d'emplois pour les jeunes provenant de diverses localités du département.

Le Premier ministre, Clément Mouamba, lors de l'intronisation, a évoqué d'autres tâches auxquelles le préfet doit s'atteler. Il a mis un accent particulier sur la paix et la sécurité, gage de développement tant souhaité. « Nos agglomérations connaissent une recrudescence de la violence et des actes d'incivisme qui troublent l'ordre public. Il faut tout mettre en œuvre pour éradiquer ce phénomène sans délai », a ordonné le chef du gouvernement. Il s'agira aussi pour le préfet de veiller à la sécurité aux frontières, de suivre chaque année le recensement administratif, de faire valoir l'hospitalité légendaire du pays aux étrangers ayant choisi de vivre dans le département du Niari.

De plus, le chef du gouvernement est revenu sur l'obligation de résidence à l'ensemble des préfets, aux officiers d'état civil et aux agents des autres ministères comme ceux de la Justice et de la Santé. « Vous êtes préfet du Niari et non de Brazzaville ou de Pointe-Noire », a martelé le Premier ministre. Une manière d'attirer l'attention des autorités et autres cadres affectés dans les localités de l'intérieur du pays qui passent la plupart de leur temps dans les grandes villes, notamment les localités évoquées.

Qui est Baron Frédéric Bouzock ?

Diplômé en sociologie politique, le nouveau préfet du Niari, nommé le 6 juin dernier et intronisé le 14 septembre, est au service de la République depuis des années. En 1985, il a été engagé dans l'Armée populaire nationale avant d'obtenir par la suite une bourse d'études de police en Allemagne. De retour au pays, Baron Frédéric Bouzock a passé un stage d'harmonisation de connaissances à l'académie militaire Marien-Ngouabi, de 1989 à 1990. En janvier 2008, il est élevé au rang de colonel suivant la stratification réglementée en grade.

Ainsi, il a gravi plusieurs échelons dans la police. Le colonel Baron Frédéric Bouzock a été chef de service de la sécurité publique, commandant du corps urbain de Brazzaville à la direction départementale de la police. Il fut également chef de service de la sécurité aux frontières au sein de la même direction. De 2018 à 2019, il a assumé les fonctions de directeur départemental de la police dans la Cuvette avant d'être promu préfet du département du Niari. Il faut souligner que ses multiples fonctions au sein de la police ne sont pas ici exhaustives.

Distinctions

Pour les services rendus à la nation, le nouveau préfet du Niari a reçu des décorations honorifiques. Baron Frédéric Bouzock est médaillé d'argent de la police congolaise, chevalier dans l'ordre du dévouement congolais et officier dans l'ordre du Mérite congolais. Lors de son intronisation, il a promis d'être toujours disponible au service de l'intérêt général tout en précisant que seul, il ne pourra pas relever les défis qui attendent le département du Niari dans le processus du développement du pays. Le préfet compte donc sur les efforts de toutes les filles et fils dudit département pour dynamiser son développement et apporter sa pierre à l'édification du pays.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.