Ile Maurice: Turbine à gaz - Le CEB dans l'impasse

16 Septembre 2019

De l'eau dans le gaz ? La communication entre le ministère des Finances et le Central Electricity Board (CEB) semble ne pas être au beau fixe. Le producteur d'électricité a envoyé une troisième lettre au secrétaire financier, Dev Manraj, le mois dernier, mais il n'a pas eu de retour.

Le CEB veut avoir le feu vert de ce ministère pour entamer des démarches auprès des bailleurs de fonds afin de financer la Combined Cycle Gas Turbine à Fort-George pour la production d'électricité. D'après une source proche du dossier, le Central Procurement Board a déjà choisi un soumissionnaire après un deuxième exercice d'évaluation. Mais il ne peut rendre sa décision publique, à moins que le CEB n'ait une garantie financière pour réaliser ce projet, estimé à une fourchette variant entre Rs 6 milliards et Rs 8 milliards. Il veut emprunter aux bailleurs de fonds Rs 1,2 milliard pour la première phase du projet. Arrivé à la deuxième partie, le CEB compte financer lui-même cette centrale.

Devant le silence du ministère, le CEB ne sait plus sur quel pied danser. Selon notre interlocuteur, le producteur d'électricité compte sur cette Combined Cycle Gas Turbine pour répondre à la demande grandissante en électricité des prochaines années. «C'est un projet important pour le CEB, mais nous avons aussi d'autres options. Comme le ministère des Finances ne communique pas son intention, il est difficile de travailler sur d'autres projets pour le moment.»

En décembre dernier, le ministère des Finances a exigé que les corps parapublics aient son aval pour des emprunts, dans une circulaire signée par Dev Manraj. L'explication était que ces prêts pourraient impacter la dette publique. Cette démarche était survenue quelques jours après que le ministre de l'Énergie et des services publics, Ivan Collendavelloo a déclaré au Parlement que le CEB était en contact avec des bailleurs de fonds.

À la suite d'une précédente lettre, le ministère des Finances avait affirmé que le montage financier pour ce projet n'était pas précis. Du coup, il n'avait pas répondu favorablement à la demande.

Par ailleurs, tandis que le CEB s'efforce de lancer ce projet sous sa forme actuelle, avec probablement l'aide d'une compa- gnie grecque, le Premier ministre et ministre des Finances, Pravind Jugnauth, s'est penché sur d'autres options notamment avec le soutien de l'Inde, voire du Mozambique, pour l'utilisation du gaz liqué- fié. Nous avons envoyé un mail au secrétaire financier pour connaître sa position sur ce projet. Il ne nous a pas encore fait parvenir ses réponses.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.