Madagascar: Pole anti-corruption - Procès des affaires Claudine, Mbola Rajaonah et Hasimpirenena, attendus cette semaine

Pendant 10 jours, une valse de gros poissons est attendue du côté de l'immeuble CNAPS aux 67Ha.

Le Pole Anti-Corruption enclenche la vitesse supérieure en ce qui concerne la lutte contre les malversations et les détournements des deniers publics. En effet, la Cour criminelle ordinaire de cette juridiction sise à l'immeuble CNAPS aux 67Ha entame ce jour le premier jour de sa deuxième session. Une nouvelle session qui durera dix jours. D'après les informations, jusqu'au 27 septembre, 17 procès sont prévus se succéder. A entendre notre source, ces dossiers sont généralement liés à des affaires de corruptions dans l'octroi de marchés publics et des dossiers de détournement de fonds.

Parmi ces 17 dossiers qui vont être jugés cette semaine du côté des 67Ha figurent entre autres, les dossiers impliquant deux grandes figures du régime Rajaonarimampianina, à savoir Mbola Rajaonah, Conseiller spécial de l'ex-président, et Claudine Razaimamonjy, la femme milliardaire connue comme étant proche de l'ancien président et de son épouse Voahangy Rajaonarimampianina. Le premier devrait comparaître pour son implication dans une affaire de blanchiment de capitaux.

La patronne de « A&C Palace » quant à elle sera jugée sur des faits de corruption, d'abus de fonction, de favoritisme, de faux et usage de faux et de complicité. Elle a déjà écopé d'une peine de sept ans de travaux forcés durant la première session du PAC. Les affaires impliquant ces deux grandes figures du « Kravaty Manga » ont défrayé la chronique depuis plusieurs mois. Ils vont donc être fixés sur leur sort d'ici peu. Pour le moment, Mbola Rajaonah et Claudine Razaimamonjy ont chacun deux dossiers en instance au niveau du Pole Anti-Corruption.

10 jours. D'après notre source, le procès de l'affaire Hasimpirenena Rasolomampianina est aussi prévu se tenir pendant cette deuxième session du PAC. Cet ancien Directeur général des Services fonciers est sous mandat de dépôt à la prison d'Antanimora depuis le mois de mars dernier. Il est accusé d'être impliqué dans la vente de la Villa Elisabeth à Ivandry. Ce procès est très attendu notamment par la population de Fandriana qui l'a élu député lors des dernières législatives.

Pour l'heure, cette circonscription n'a aucun représentant à l'Assemblée nationale. Ce procès devrait en tout cas débloquer la situation. Selon toujours notre source, le dossier Berthin Andriamihaingo sera aussi jugé à la Cour criminelle ordinaire du Pôle Anti-Corruption pendant cette deuxième session. Ce sénateur élu à Tana est en détention préventive à Antanimora depuis le début du mois de mai pour son implication dans une affaire de favoritisme, abus de fonction et détournement de deniers publics. Pendant dix jours donc, les yeux de tous les observateurs sont rivés au PAC 67Ha où, une valse de gros poissons est attendue.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.