Ile Maurice: Assassinat d'une octogénaire à Ste-Croix - Cinq accusés aux assises

17 Septembre 2019

Ils feront l'objet d'une accusation formelle d'assassinat devant la cour d'assises. C'est ce que le magistrat Kevin Moorghen a décidé en cour de district de Port-Louis hier, lundi 16 septembre, suite aux conclusions de l'enquête préliminaire sur les cinq suspects soupçonnés d'avoir tué Mardaye Soobroyaloo, âgée de 80.

De ce fait, les dossiers de Michael Jugnah, 24 ans, Joanice Enrico Marie, 28 ans, Kamlesh Mangli, 22 ans, Jeremy Kency Lerace, 26 ans et Emmanuel James Clavis, 19 ans ont été déférés aux assises.

Pour rappel, l'octogénaire avait été retrouvée morte dans sa salle de bain le 25 octobre 2014. Kamlesh Mangli avait concédé qu'il s'était rendu chez la victime pour lui voler sa carte de pension. Sur place, il avait ligoté Mardaye Soobroyaloo et c'est en quittant les lieux qu'il a réalisé qu'elle était inerte. «Monn amenn li dan la sal de bains, monn zet delo lor li, mé li pann lévé» avait-il dit lors de l'enquête.

Puis, il expliqué comment il avait remis la carte de pension à Michael Jugnah, qui avait touché l'argent pendant trois mois. Mais ce dernier a affirmé qu'il n'était pas au courant du décès de la victime et a précisé aux enquêteurs que c'est Joanice Enrico Marie qui lui avait donné la carte.

Quant à Jeremy Kency Lerace et Emmanuel James Clavis Romance, ils ont nié les accusations en bloc.

Les accusés ont retenu les services de Mes Mahen Saulick, Avinesh Dayal, Ashwin Luximon et Tony Gukhool et la poursuite était représentée par Me Roshan Santokhee.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.