Ile Maurice: Metro Express - «Pa kapav amenn kré enn pagay dan péi san met en plas ene komité... » dit Ashok Subron

17 Septembre 2019

Il n'a pas été tendre envers Pravind Jugnauth et Nando Bodha. Ce mardi 17 septembre, Ashok Subron, le négociateur de l'Union of Bus Industry Workers (UBIW), a fait savoir que face au silence des autorités, les travailleurs du secteur du transport passeront au vote pour une action syndicale qui aura lieu «dans le contexte de l'inauguration du Metro Express».

«Pa kapav amenn sa kalité sanzman la, kré enn pagay dan péi san met en plas ene komité et enn akor tripartit» a déclaré Ashok Subron. De ce fait, le syndicat passe à la deuxième phase de leur action. Les travailleurs de United Bus Service (UBS), de Rose-Hill Transport (RHT) et d'autres compagnies qui sont directement affectées par le projet feront savoir, à travers un vote, s'ils sont pour ou contre une action syndicale qui aura lieu dans le contexte du lancement du métro. Si le résultat est favorable, l'UBIW passera à la troisième étape et demandera aux employés de Triolet Bus Service (TBS) et autres compagnies de voter aussi.

Cette décision a été prise, poursuit Ashok Subron, car cela fait deux ans que l'UBIW attend qu'un accord tripartite sur l'emploi des travailleurs du secteur du transport soit signé. «Et en même temps, les travailleurs attendent une augmentation» fustige le représentant syndical.

Selon lui, le public est au courant de la situation et sera d'accord avec les décisions du syndicat. «Zis Pravin Jugnauth et Nando Bodha ki pa pense sa» a-t-il lâché.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.