Cote d'Ivoire: De retour de la 23e Assemblée générale de l'Omt/Siandou Fofana - « La Côte d'Ivoire a gagné la confiance de la communauté internationale »

16 Septembre 2019

Après sa participation à la 23e Assemblée générale de l'Organisation mondiale du tourisme (Omt), à Saint-Pétersbourg (Russie), le ministre du Tourisme et des Loisirs affiche son optimisme quant à l'essor du secteur touristique dans un pays apaisé.

Du 9 au 13 septembre, la Côte d'Ivoire a participé à la 23e Assemblée générale de l'Organisation mondiale du tourisme (Omt), à Saint-Pétersbourg (Russie). A cette occasion, elle a intégré le Conseil exécutif de l'Omt et obtenu l'organisation, en terre ivoirienne, de la Journée mondiale du tourisme, en 2021. Et la cerise sur le gâteau, la Côte d'Ivoire a aussi obtenu le titre de seul pays africain membre du Comité de sélection des pays et membres affiliés, et le privilège de pays-hôte du 1er Forum mondial « Investir dans le tourisme en Afrique » en 2020, à Abidjan, avec plus de 3000 participants attendus. C'est avec ces acquis dans sa valise que Siandou Fofana, ministre du Tourisme et des Loisirs, a regagné Abidjan, dans la soirée du 13 septembre.

Dressant le bilan de sa mission, le premier responsable du tourisme ivoirien s'est dit satisfait des résultats obtenus qui, en réalité, découlent de la vitalité du secteur touristique ivoirien impulsé par « Sublime Côte d'Ivoire », la stratégie nationale de développement du tourisme. « La Côte d'Ivoire a gagné la confiance de la communauté internationale », a-t-il indiqué, d'emblée, avant de préciser que sur le leadership avéré de la Côte d'Ivoire dans le domaine de l'industrie touristique, les statistiques de l'Omt attestent que le pays a bouclé son exercice 2018, avec plus de 4 millions de touristes dont la moitié sont des visiteurs internationaux.

Ce qui est un signe précurseur de ce que le pic de 5 millions de touristes étrangers assigné en objectif à la Stratégie « Sublime Côte d'Ivoire » à l'échéance 2025, sera, à ce rythme-là, largement atteint et annonce des lendemains qui chantent. Pour Siandou Fofana : « Cela est possible grâce à la mobilisation de tous les acteurs gouvernementaux pour répondre aux questions liées aux infrastructures routières et au transport aérien, aux visas, à la sécurité, à la santé, la formation et à tous les autres points visés par les réformes ». Le tourisme qui affiche 10,5% du Pib dans le monde en 2018 se positionne clairement comme un pilier essentiel de développement.

C'est pourquoi, relativement à des considérations liées à la tenue des prochaines élections où les orages les plus apocalyptiques sont annoncés, il pense que cette moisson abondante du tourisme ivoirien sur la scène internationale vient mettre fin à ces supputations et montre bien l'image de stabilité, de paix et de développement dont jouit notre pays auprès de la communauté internationale : « J'en appelle à l'ensemble des Ivoiriens à plus de pondération dans leurs discours et leurs attitudes pour un climat apaisé favorable au développement économique amorcé avec détermination par le Président Alassane Ouattara et son gouvernement.

Surtout au moment où les tour-opérateurs et toute la communauté financière internationale se mobilisent pour avoir à dresser les financements nécessaires à la mise en œuvre de la Stratégie nationale de développement touristique « Sublime Côte d'Ivoire ». Ces différentes mobilisations et, surtout, la capacité des uns et des autres à prendre la direction de la Côte d'Ivoire et à s'y intéresser davantage démontrent, s'il en était encore besoin, que la Côte d'Ivoire est profondément enracinée dans une stabilité et une croissance durable... et pour longtemps ! », a conclu Siandou Fofana.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.