Sénégal: Ziguinchor / A quelques jours de l'an 17 du naufrage - Des écueils autours de l'érection du mémorial le Joola

17 Septembre 2019

Entre les familles des victimes du Joola et l'Agence nationale des Affaires maritimes (ANAM), les divergences enflent autour du site devant abriter le mémorial le Joola.

L'érection du monument se heurte à l'intransigeance des autorités de l'ANAM qui refusent de céder le plus petit mètre carré de leur espace portuaire. De quoi irriter les familles des victimes qui s'expliquent difficilement une telle attitude, surtout que le porte-parole des familles, Boubacar Ba, n'a pas caché son indignation. «Je ne comprend pas pourquoi l'ANAM nous met les bâtons dans les roues, alors que nous l'avons aidé, en son temps. Aujourd'hui qu'il s'est agi de nous aider, les autorités de l'ANAM jouent les obstacles. l'ANAM devait même nous aider, en terme de moyens, pour la construction de ce mémorial qui nous tient à cœur... », lance avec dépit le porte-parole des familles qui s'expliquent difficilement cette situation.

Venu désamorcer ce différend, le ministre de la Culture et de la Communication, Abdoulaye Diop, qui s'est déplacé à la place des naufragés, au site qui abrite la stèle, s'est voulu prudent en président une rencontre sur cette affaire.

Pour le ministre, «des trois scénarii qui se dégagent, il faut trouver une solution qui arrange toutes les deux parties», a laissé entendre Abdoulaye Diop qui adoptant une position conciliante et promet d'édifier les familles des victimes dans les prochaines 24 heures. Un arbitrage des autorités exigé par les familles des victimes qui s'impatientent quant à l'érection de ce mémorial le Joola.

Rappeler que la place des naufragés, érigée à côté de l'embarcadère, a même été inaugurée par les Présidents Abdoulaye Wade et Macky Sall lors de commémorations du naufrage du Joola. Mais à quelques jours de l'an 17 du Joola, marquant le 17e anniversaire du naufrage du joola, les familles des victimes s'impatientent quant à l'érection du mémorial du Joola qui reste encore à l'état de projet qui tarde à se concrétiser. C'est dans un contexte de deuil qui affecte les famille des victimes, avec le rappel à Dieu la semaine dernière de leur président Moussa Cissokho que ces dernières vont commémorer le 17e anniversaire du «Joola», sur fond de divergences entre ces familles des victimes et les autorités de l'ANAM.

Le ministre de la Culture qui joue les arbitres dans le choix du site du mémorial appelle les différentes parties à transcender certaines difficultés pour l'intérêt de la région et la mémoire des victimes.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Sénégal

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.