Sénégal: Saly-Portudal / Atelier national sur la rentrée des classes 2019-2020 - Mamadou Talla et Cie «balisent» la performance du système

17 Septembre 2019

Mamadou Talla, le ministre de l'Education Nationale a ouvert hier, à Saly-Portudal, l'atelier sur la rentrée des classes 2019-2020 autour du thème « Une amélioration de la gouvernance et un partenariat efficace au service des performances scolaires ». Occasion pour les divers acteurs du système de passer en revue les exigences d'un système éducatif de qualité en termes de paix sociale, de respect des accords, de financement et autres.

Le ministre de l'Education Nationale a loué la dynamique partenariale des syndicats à la rencontre partie pour être un cadre de bilan, de partage et de définition des objectifs pour l'année scolaire qui se profile. Le thème : "Une amélioration de la gouvernance et un partenariat efficace au service des performances" recoupe, selon le ministre Talla avec la vision du Plan Sénégal Emergent pour bâtir un système éducatif performant et de qualité entre 2018-2030. Selon le ministre de l'Education Nationale, cinq priorités sont retenues : « Promouvoir un climat social apaisé dans le secteur, renforcer l'efficacité et l'efficience du système, renforcer les capacités des enseignants et améliorer la qualité du pilotage du système éducatif, enfin assurer à tous une éducation de base de qualité et systématiser l'éducation aux valeurs ».

Pour lui, les intrants éducatifs sont de qualité. Par conséquent, l'efficience et l'efficacité sont à prendre pour une amélioration du système éducatif. L'amélioration est à faire dans la stratégie de gestion du temps de travail mais aussi dans l'administration et la pédagogie et le tout mettant au centre le système éducatif. Son souhait reste de voir ces volontés se développer dans le cadre d'une gouvernance inclusive et participative basée sur la confiance. Le ministre de l'Education Nationale a en outre invité à une systématisation du dialogue pour une école de la réussite dans un cadre apaisé. Ses souhaits d'une amélioration du système éducatif s'étendent également à une demande aux Collectivités Territoriales pour plus de mobilisation à l'endroit de l'école. Il a invité pour autant les acteurs à faire preuve de responsabilité d'écoute, de dialogue « pour la bonne marche d'une école qui nous à tout donné ». Il a terminé son intervention sur les enseignants et les élèves. A l'en croire, l'élève est à prendre au centre des priorités et cela ne peut se concevoir sans viser le maître.

INVITE AU « FAST-TRACK » POUR... LE RESPECT DES ACCORDS

Abdou Faty, au nom des syndicats du G7, a recommandé un « Fast-Track » pour la paix et le respect des accords. Selon ses propos, l'heure a sonné. « Le chargé du monitoring des accords se doit de faire le tout pour convoquer les concernés en vue d'évaluer le niveau d'exécution. Il a la balle au rebond pour magnifier les cinq priorités du Men ». Abdou Faty a mis aussi en avant le règlement du passif et le respect des engagements souscrits par le gouvernement en plus de la matérialisation des revendications du Siens comme le gage d'un espace scolaire apaisé. Sur l'ouverture du ministre Mamadou Talla, son invite est à la vigilance tout en s'engageant pour une école de qualité.

Ousseynou Baba Ly du Haut Conseil du Dialogue Social (secteur Education) a remarqué l'importance de l'appel à la paix dans la définition de la feuille de route 2019-2020 .A l'en croire, la paix est essentielle et entre en droite ligne dans la restauration de la confiance entre les différents acteurs. Son souhait est de voir le mieux de présence des fonds alloués à l'éducation dans les classes du moyen et du secondaire à travers les activités des cellules pédagogiques. Adama Diouf de l'Union des associations d'élus locaux (Uael) a insisté pour sa part sur la détermination des critères de performance pour dire que les partenaires ont les mêmes objectifs dans la mouvance pour avoir une école de qualité. Et de relever que les Collectivités Territoriales ont injecté 26 milliards dans l'éducation et 2,6 milliards dans la santé. Une manière de dire ainsi que les communes ont beaucoup fait dans ces deux domaines et soutiennent une approche communautaire pour la résolution des problèmes. Face à cette volonté, il en appelle à une école apaisée avec de meilleures performances et pleine de succès.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.