Sénégal: Saly Portudal - Les délégués du personnel des employés des forces françaises outillés

17 Septembre 2019

Les rideaux sont tombés le weekend à Saly Portudal sur la rencontre annuelle des personnels des éléments des forces françaises et leur employeur. En effet, les délégués du personnel ont participé à des renforcements de capacités dans divers domaines visant de meilleures conditions de traitement des travailleurs.

Pour Mademba Gning de la section syndicale du Synpas, la collaboration avec leur employeur, les éléments des forces françaises au Sénégal se traduit par un conclave annuel. De manière spécifique, celle de 2019, entend assurer une formation aux délégués dans les domaines de la coopérative d'habitat, de l'institut de prévoyance maladie et le tout dans le but selon lui, de permettre d'avoir de meilleures conditions de traitement.

Sur le plan de carrière, les éléments français au Sénégal prennent en charge les problèmes d'avancement des employés selon Mademba Gning. Ainsi, dira-t-il, l'employeur vient avec des idées et des propositions suite à une plateforme revendicative sur la question. Les problèmes sont traités sur une participation inclusive pour la satisfaction des doléances.

A l'en croire, 3000 emplois directs ou indirects sont créés par les éléments français au Sénégal. Il envisage la création d'une association tous les travailleurs des éléments français au Sénégal pour pouvoir déterminer un coût des retombées. Monsieur Gning a abordé ses sorties en Côte d'Ivoire, à Djibouti et au Gabon à ces fins.

Pour le Commissaire Gauthier représentant le Général Parat, les employés sénégalais font 25% de leurs effectifs. Sur le plan social, des discussions sont ouvertes tous les sujets ; l'accord d'entreprise, le dialogue social font l'objet d'une attention particulière. Ses constats vont à l'endroit des délégués du personnel qui deviennent mieux outillés et de plus en compétents pour gérer les problèmes des travailleurs. Cela se voit hebdomadairement selon lui, à travers des rencontres pour faire l'état des lieux sur des événements heureux ou malheureux et des questions de maladie.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.