Gabon: Le Syaaap indigné de l'arrestation de son Secrétaire général adjoint

17 Septembre 2019

Le Syndicat des agents de l'assistance aéroportuaire (SYAAAP) est en colère. Leur Secrétaire général adjoint et Porte-parole, Jean-Chrysostome Mondzo Bisme aurait été arrêté dans la nuit du mercredi 11 septembre aux environs de 23h à l'entrée de son domicile. La société civile s'indigne de cette arrestation qu'elle qualifie d'arbitraire et injuste.

La coalition des centrales des sociétés de transport et la société civile condamnent l'arrestation du Secrétaire général adjoint et Porte-parole du Syndicat des agents de l'assistance aéroportuaire (SYAAAP). Une arrestation qu'ils qualifient unanimement d'arbitraire et d'injuste sous prétexte que Jean-Chrysostome Mondzo aurait tenu des propos diffamatoires. Selon ses collègues « Sieur Mondzo n'aurait fait que retracer le récit des faits et n'a jamais tenu des propos diffamatoires à l'égard d'une quelconque personnalité » témoigne un agent du syndicat.

Le Syndicat informe à des fins utiles que quatorze (14) agents de la Handling Partner Gabon sont accusés d'avoir organisé une grève illégale à l'aéroport le 04 avril 2019.Ces quatorze (14) agents de la Handling Partner Gabon n'ont plus regagné leur poste de travail depuis ce mois de septembre. Le Syndicat des Agents de l'Assistance Aéroportuaire (SYAAAP) s'insurge sur cette situation qui persiste et qui n'a que trop durée. Ces agents en appellent au gouvernement de la république de trouver des solutions qui permettront de conjuguer cette situation au passé, pour le bien-être de ces pères et mères de familles.

« Nous sommes des pères et des mères de familles lésés dans nos droits par des intimidations de toute nature. Ce qui est injuste et nous sommes indignés par ces agissements qui n'honorent pas notre pays et les dignes autorités qui se battent pour l'unité et la réconciliation des Gabonaises et Gabonais » s'insurge un des agents en colère. Le Syndicat des agents de l'assistance aéroportuaire (SYAAAP) lance d'ailleurs un appel au Premier ministre, Chef du Gouvernement Julien Nkoghé Békalé à tirer toutes les conséquences de l'échec. Le Premier ministre qui, pour ces agents, ne cesse de conjuguer le verbe de la réconciliation et de l'apaisement. Ils souhaitent de tout cœur être rétablis dans leurs droits.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Gabonews

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.