Maroc: Vers un changement de statut des clubs

17 Septembre 2019

Le Maroc par le truchement du ministère des Sports veut professionnaliser les championnats dans tous les secteurs. Depuis quelques temps, il est exigé que les clubs puissent changer de statut. C'est à dire quitter l'étape d'associations sportives pour aller vers une société anonyme.

En effet, le ministre des Sports Rachid Talbi Alami veut accélérer le processus. Afin d'avoir tous les clubs avec leurs sociétés anonymes. Aucun club de la Botola Pro n'a ce nouveau statut mais ont un agrément délivré par le ministère de tutelle.

« Au total, 127 associations sportives sur 132 ont reçu l'agrément du ministère afin de créer des sociétés anonymes sportives » , a fait savoir le ministre Rachid Talbi Alami, lors de l'assemblée générale de la FRMF tenue lundi.

Pour l'agrément, 13 clubs de l'élite l'ont déjà reçu. D'autres clubs l'auront dans les prochains jours. Cette réflexion a été murie depuis juillet dernier lors d'une rencontre dévolue à la situation du football au maroc. Lors de cette réunion, Fouzi Lekjaa président de la FRMF a mis l'accent sur la transformation des clubs en sociétés anonymes. Et il s'est montré catégorique là-dessus.

L'avantage de cette nouvelle configuration est la transparence et la bonne gouvernance au sein des clubs du royaume chérifien.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Africa Top Sports

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.