Congo-Kinshasa: Détournement des fonds à l'ISTM - Kananga - Deux coordinatrices de stage révoquées

Solange Mukenge et Esperance MuilaTshiboba, respectivement assistante et chargée de pratique professionnelle viennent d'être renvoyées de leurs fonctions pour cause de détournement des fonds liés au stage professionnel des étudiants de l'institution d'enseignement médical.

Des sources proches du nouveau comité de gestion de l'Institut supérieur des techniques médicales (ISTM) Kananga renseignent que la grave décision a été prise à l'issue d'une enquête interne diligentée par le directeur général, le Pr Mukandu Leyka, qui veut remettre de l'ordre en mettant de côté toute personne qui s'illustre par des pratiques qui ternissent l'image de cet établissement.

Selon le procès verbal et la décision qui découle de celui-ci, il est reproché aux deux membres du personnel scientifique des fais graves constatés lors de la coordination des stages des étudiants. La falsification des reçus de paiement des billets de stage, la perception frauduleuse et le remboursement de l'argent des étudiants destiné à l'achat des billets de stage sans passer par le service des finances, etc., sont autant des griefs à la charge de Solange Mukenge et Esperance MuilaTshiboba

Les deux dames se donnaient à cœur joie depuis plusieurs années à cette pratique sans être inquiétées. Malgré la venue du nouveau comité et la sensibilisation faite pour que les agents indignes se conforment à la nouvelle gestion de l'ISTM/Kananga, elles ont continué avec ces antivaleurs.

C'est ainsi que la direction générale a mis la main sur elles avec des preuves à l'appui pour les bouter hors de cette institution des techniciens de santé.

Cette sanction, selon le directeur général de l'ISTM/Kananga, devrait servir de leçon à ceux qui sont réfractaires au changement de mentalité mais c'est surtout une façon pour lui de soutenir le gouverneur de la province du Kasaï-central, Martin Kabuya, qui veut redorer l'image de sa province en invitant toutes les structures à lui emboîter le pas dans la lutte contre les antivaleurs.

Le comité de gestion de cet établissement, qui s'inscrit dans cette logique, n'hésitera pas à mettre de côté toutes les brebis galeuses hors de la bergerie, ayant axé sa gestion sous le signe de la lutte contre les antivaleurs et l'assurance qualité.

Il sied de rappeler que dans une institution supérieure technique, le service de stage est le poumon car il permet d'assurer aux étudiants une formation pratique de qualité. Depuis l'avènement de ce nouveau comité, ce service de stage est constamment sensibilisé à son importance et son apport dans le processus de formation.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.