Cote d'Ivoire: Sassandra - Le nouveau marché de Béyo inauguré

17 Septembre 2019

Béyo, village de la sous-préfecture de Dakpadou, dans le département de Sassandra, dispose désormais d'un marché.

La bâtisse, d'une superficie de 525 mètres carrés (35 mètres/15), construite sur un terrain de deux hectares, a été officiellement inaugurée, samedi dernier, par le sous-préfet de Dakpadou, Touré Seydou, et le député de Sago-Dakpadou, Mahamadou Kébé.

Le commandant a salué l'engagement de la communauté villageoise de Béyo, qui s'est donné les moyens de bâtir, sur fonds propres, un hangar commercial, le plus grand de la sous-préfecture de Dakpadou. Touré Seydou s'est surtout félicité du dynamisme de la Mutuelle de développement de Béyo (Mudeb).

« Tous les ans, vous prenez de votre temps pour venir mener des actions de développement et de cohésion sociale dans votre village.

Vous êtes un exemple d'organisation et de persévérance », a dit le représentant du gouvernement à l'endroit du président Patrice Gogui et de l'ensemble des mutualistes.

Il a aussi marqué sa satisfaction pour l'entente qui règne entre les communautés autochtones, allochtones et allogènes de Béyo.

« Vous avez réussi à faire de tous les habitants de ce village, sans distinction d'origine, des acteurs de son développement », a témoigné le sous-préfet.

Le député de Sago-Dakpadou, Mahamadou Kébé, a, dans son adresse, exprimé sa fierté de voir une communauté compter sur elle-même et se battre pour son bien-être.

Il a, en sa qualité de membre honoraire de la Mudeb, encouragé tous les mutualistes à maintenir le cap et à ne jamais céder aux démons de la division.

Le député a profité de l'occasion pour appeler les populations de sa circonscription électorale à cultiver le vivre ensemble. « 2020 approche, avec en ligne de mire l'élection présidentielle. Il ne faut pas se faire peur.

Vaquons à nos occupations et œuvrons pour que notre région ne bascule pas dans la violence. Les victimes de la guerre n'ont pas de couleur politique. Un mort serait de trop pour chacun d'entre nous », a-t-il plaidé.

Pour Mahamadou Kébé, le seul combat qui vaille pour le Gbôklè, c'est celui du développement, de l'électrification des villages, de l'accès à l'éducation, à la santé et à l'eau potable, et de l'autonomisation des jeunes et des femmes.

La cérémonie d'inauguration du nouveau marché de Béyo était le point d'orgue de l'édition 2019 des festivités de "Béyo Aziko", une fête qu'organise, tous les ans, depuis 2012, la Mudeb dans le but de booster le développement du village et de préserver la cohésion sociale.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.