Congo-Kinshasa: Bouchées doubles

Félix-Antoine Tshisekedi brille de mille feux. D'une part, c'est sa popularité qui s'accroit, partant de la réalisation de certains chantiers inscrits dans son programme d'urgence de cent jours.

Et, d'autre part, ce sont les ras-le-bol d'une partie de la population qui l'accolent et l'accablent, au regard de la non-concrétisation, jusqu'à ce jour, des promesses de campagnes dont l'insécurité et l'Ebola à l'Est ou encore la crise socio-économique. Toutefois, ce sont les promesses que lui, Tshisekedi Tshilombo, Chef de l'Etat de la RD. Congo, multiplie, sans compter les voyages dans plusieurs parties du globe, alors que les actes palpables sont attendus de la part du peuple congolais, d'ores et déjà, fixé au programme du Gouvernement.

Lequel Exécutif, investi par l'Assemblée nationale, installé et dirigé par Sylvestre Ilunga, s'active en effet dans la préparation du projet budgétaire 2020 dont le traitement est, du reste, attendu au Parlement pour un examen approfondi et rigoureux, avaient d'ailleurs précisé le lundi 16 septembre dans leurs discours d'ouverture de la session ordinaire de septembre Alexis Thambwe Mwamba et Jeanine Mabunda, respectivement présidents du Sénat et de l'Assemblée nationale. Dans cette optique, le Premier ministre Ilunga Ilunkamba a tenu une première rencontre de la conjoncture économique ce mardi 17 septembre avec le VPM du budget, le gouverneur de la Banque Centrale ainsi que d'autres ministres, en vue d'examiner dûment le compte du trésor public.

Surtout qu'il est question que ce budget soit véritablement représentatif des projections du Gouvernement, afin de répondre, de manière idoine et avec célérité, à certaines attentes de la population. Et, c'est aussi dans cette foulée que le Président de la République, à en croire des sources, ne cessent d'aller çà et là, à la quête d'affermissement des relations bilatérales et des investisseurs. Ce qui est une des options pouvant concourir au renflouement des caisses de l'Etat. Le Chef de l'Etat a, d'ailleurs, depuis Belgique où il séjourne dans le cadre d'une visite officielle, convié les entrepreneurs belges à venir en RD. Congo. Il a rassuré de son combat pour l'amélioration du climat des affaires, en annonçant par exemple, la création prochaine d'une agence de lutte contre la corruption. Ce phénomène qui fait tressaillir les esprits des congolais, spécialement avec les allégations de détournement de 15 millions de dollars.

Lequel dossier a donné mots à Martin Fayulu. Ce leader de Lamuka, se revendiquant Président légitime de la RD. Congo, ne s'est pas empêché de crier à une escroquerie nationale. Comme pour dire que tout le monde observe les contours et les détours ainsi que le méli-mélo de la situation congolaise. "Tout coule, tout passe", disait Héraclite d'Ephèse, il est temps de mettre les bouchées doubles pour, d'une part, présenter un bon projet du budget 2020 qui va et doit être adopté et, d'autre part, mobiliser les ressources et concrétiser les vœux des congolaises et congolais.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.