Ile Maurice: Rapport PAC - Des fonctionnaires suspendus depuis 14 ans touchent toujours leurs salaires

17 Septembre 2019

284 fonctionnaires, suspendus de leurs fonctions, coûtent Rs 278,7 millions aux contribuables. Ces chiffres, qui datent du mois d'août 2016, ont interpellé les membres du Public Accounts Committee (PAC), surtout que pour certains, la suspension date de 14 ans...

Ce problème qui gangrène le ministère de la Fonction publique est évoqué par le directeur de l'Audit depuis 2005, fait ressortir le rapport du PAC. Sur les 284 fonctionnaires, 191 sont des policiers et leurs salaires représentent Rs 194,6 millions. Ces fonctionnaires touchent aussi la compensation salariale annuelle.

De plus, certains sont interdits de leurs fonctions depuis 14 ans et il n'y a pas de système de contrôle interne pour savoir ce qui se passe au sein de chaque ministère et département. Parmi les fonctionnaires suspendus, certains ont lancé leurs propres affaires... Quant aux actions qui sont prises, 129 cas seulement ont été traités en deux ans et des actions disciplinaires ont été recommandées dans trois cas.

Certes, le ministère de la fonction publique a rappelé 62 fonctionnaires sous certaines conditions et avait établi des règlements pour le «conditional recalling», mais le Public Service Commission n'a pas donné son aval.

Dans les recommandations, le PAC estime que le ministère de la Fonction publique doit poursuivre le rappel des fonctionnaires sous conditions et une meilleure coordination entre le Central Monitoring Committee, le Public Service Commission, le State Law Office et Ministerial Committee.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.