Cote d'Ivoire: Cohésion - Une initiative pour la paix en marche

17 Septembre 2019

Mieux vaut prévenir que guérir ! L'Association ivoirienne pour les Nations unies a fait sienne cet adage.

Elle appelle les Ivoiriens à préserver la paix, à demeurer dans les sillons de la cohésion sociale et à se tenir loin de la violence.

Son président, Djessa Usakarey, a annoncé hier face à la presse, à Ivotel à Abidjan-Plateau, la campagne nationale de cohésion sociale, de paix, de non-violence et d'action civique ».

Entouré de ses proches collaborateurs, il a donné un aperçu de cette caravane qui, a-t-il souligné, sera lancée officiellement le 23 septembre à Abidjan, pour prendre fin en décembre 2020.

Cette campagne qui sera organisée de façon éclatée, se déroulera dans les grandes villes du pays (Abidjan, Bouaké, Gagnoa, Korhogo...).

Elle sera focalisée sur quatre principales thématiques. A savoir, les alliances inter-ethniques, le civisme, les communautés ethniques et religieuses et la non-violence.

Le président de l'Ainu, soucieux de la préservation de la paix et de la cohésion sociale, au regard des valeurs que cultivent les Nations unies, appelle les Ivoiriens à mettre balle à terre, pour qu'au lendemain des élections de 2020, triomphent l'union et la solidarité, pour le grand bonheur des citoyens.

L'Ainu est une organisation à but non lucratif qui fait la promotion des actions de l'Onu. Elle a été fondée le 15 juillet 2014.

« Nous représentons et coordonnons un effectif de plus de 500 membres nationaux et faisons partie de la Fmanu (Fédération mondiale des associations pour les Nations unies) », précise son site internet. Cette association participe aussi au renforcement des relations entre la Côte d'Ivoire et l'Onu.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.