Cote d'Ivoire: Secteur de la construction - Vers l'instauration d'une obligation d'assurance "Tous risques chantier"

17 Septembre 2019

Le projet, bénéficiant du soutien de l'Etat a été inscrit dans le Programme de travail annuel (Pta) du ministère de l'Economie et des Finances.

Face aux multiples effondrements de bâtiments dans le pays, entraînant au passage des morts et des blessés, l'Etat ne veut pas rester de marbre dans le cadre de la couverture assurance pour les victimes.

Même si pour l'instant, aucun calendrier n'a encore été établi, l'heure est à la réflexion en vue de l'instauration d'une obligation d'assurance « Tous risques chantier (Trc) » sur les chantiers en construction.

Sanogo Bafétégué, directeur général adjoint du Trésor et de la comptabilité publique a procédé hier, au lancement des travaux de réflexion sur cette question, dans le quartier de Cocody.

Plusieurs ministères, les collectivités territoriales, les opérateurs intervenant dans le secteur des assurances et du Bâtiment des travaux publics (Btp), les associations de consommateurs prennent part à cette rencontre qui clôt ses portes aujourd'hui. «

L'importance de l'assurance dans tous les secteurs d'activités de l'économie d'un pays n'est plus à démontrer.

En plus de la mobilisation des ressources internes, l'assurance revêt un volet hautement social.

Elle permet d'indemniser des personnes physiques et morales ayant subi des dommages après un accident, un incendie, une dégradation de la santé ou même un effondrement d'immeuble en construction ou en habitation », fait remarquer le directeur général adjoint.

Durant les travaux, une assurance obligatoire pour certains types de chantiers sera définie. De même, les assureurs vont proposer des produits plus adaptés aux besoins des acteurs avec des procédures d'indemnisation clairement définies.

Au cours de ces dernières années, plus d'une dizaine d'immeubles se sont effondrés dans le pays. Les victimes, pour la plupart sans couverture assurance sont livrées à elles-mêmes.

L'un des effondrements les plus retentissants et spectaculaires est celui de Yamoussoukro, en juin 2018. Plusieurs morts et blessés ont été enregistrés à l'occasion de ce sinistre.

Cette situation avait vigoureusement fait réagir le gouvernement. « Face à ce constat, combiné au défaut de couverture par des contrats d'assurance sur ces immeubles, il apparaît logique de réunir l'ensemble des acteurs du secteur afin de réfléchir sur l'instauration d'une obligation d'assurance « Tous risques chantiers », estime Sanogo Bafétégué.

Ce projet d'instauration d'une obligation d'assurance « Tous risques chantier », qui bénéficie du soutien de l'Etat a été inscrit dans le Programme de travail annuel (Pta) du ministère de l'Economie et des Finances.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.