Soudan: Les parties soudanaises et française tiennent un tour de table

Khartoum — - Les Parties Soudanaise et Française, présidées par les Ministres des Affaires Etrangères Asma Mohamed Abdallah et Jean-Yves Le Drian, ont tenu Lundi une réunion au Ministère des Affaires Etrangères à Khartoum.

Asma a salué la visite du Ministre français de l'Europe et des Affaires Etrangères et a passé en revue les tâches de la Période de Transition et les efforts du Ministère des Affaires Etrangères pour la Réintégration du Soudan dans la Communauté Internationale, indiquant que le Soudan aspirait au soutien de la France à cet égard, en particulier parce que la France occupe une Position Internationale Remarquable en tant que Membre Permanent du Conseil de Sécurité et assume un rôle de Premier Plan au sein de l'Union Européenne (UE), évoquant ainsi le rôle que pourrait jouer le Club de Paris dans l'Annulation des Dettes Soudanaises.

Selon elle, le Soudan s'attend à ce que la France joue un rôle dans le Retrait de son Nom de la Liste Américaine des Etats Soutenant le Terrorisme et dans la Normalisation de ses Relations avec les Institutions Financières Internationales.

Elle a également évoqué le rôle du Soudan dans le Renforcement de la Sécurité et de la Stabilité Internationales.

Le Ministre français a qualifié sa visite de Soutien au Nouveau Soudan et s'est félicité de la Maturité Démontrée par le Peuple Soudanais pour réaliser le Changement et pour se mettre d'Accord sur les Dispositions de la Période de Transition, soulignant que le Succès de la Révolution Soudanaise est très important pour le pays et la Communauté Internationale.

Il a indiqué que le Comité Ministériel Mixte poursuivrait ses travaux avec plus de Dynamisme et d'Efficacité, se félicitant de la Coopération et de la Coordination entre le Soudan et la France sur les Questions de Sécurité et de Stabilité dans la Région.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: SNA

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.