Ile Maurice: Parlement - Retour sur les points phares du Metro Express

18 Septembre 2019

À deux semaines du «soft launch» des Urbos 100, le ministre des Infrastructures publiques, Nando Bodha, a fourni plus de détails sur le projet de Rs 18,8 Mds lors d'une «Private Notice Question» axée sur la mise en opération commerciale du métro. Tour d'horizon des points phares.

Grant de Rs 500 M pour les «feeder buses»

Les autorités chinoises ont accepté de financer l'achat de 100 bus modernes à travers un Special Grant de Rs 500 M pour assurer le service de feeder buses. Cette somme sera allouée aux opérateurs d'autobus les plus impactés le long du couloir de Curepipe à Port-Louis. Selon les recommandations de Singapore Cooperation Enterprise (SCE), 19 routes ont été identifiées, y compris deux routes pour la liaison de Quatre-Bornes à Rose-Hill, pour connecter les passagers sur une distance de 5 à 10 km des stations du métro.

Les «feeder buses» gratuits

Les feeder buses seront gratuits. Un Electronic Ticketing System sera installé à bord de tous les feeder buses et sera intégré au système de billetterie électronique du Metro Express. La ME Card sera utilisée pour tous les feeder buses. Pour la phase une, de Rose-Hill à Port-Louis, ces bus seront répartis comme suit : Rose-Hill Transport (10 routes), United Bus Service (5 routes), Corporation Nationale de Transport (3 routes) et Triolet Bus Service (1 route). 55 autobus vont opérer sur les lignes des feeder buses à une fréquence de chaque 15 minutes. Pour le leader de l'opposition, Xavier-Luc Duval, cela représente un montant additionnel de Rs 18 M, par mois, sortant de la poche des contribuables pour le premier segment du Metro Express. «Nous travaillons dessus pour que le système soit fiable et durable. Je ne pense pas que ce sera à ce coût.»

Les passagers voyageront le 1er novembre

Longtemps attendu, le ministre l'a finalement dévoilé hier. Tous les passagers pourront voyager à bord du train le 1er novembre, après que tous les systèmes ont été testés pour une fiabilité optimale. Pendant tout le mois, les trajets seront gratuits. Ils deviendront payants à partir de décembre. Mais avant, des trial runs seront effectués à partir du 1er octobre comme annoncé lundi par Dev Beekharry, directeur de communication de Metro Express Ltd, lors d'une conférence de presse, à Ébène. «Il y a tout un programme de préparation actuellement pour que les passagers puissent voyager progressivement à bord, comme c'est le cas partout dans le monde. Ce sera une période de rodage pour fignoler tout le système», a-t-il déclaré.

Hier, Nando Bodha a apporté plus de précisions. Selon lui, des «trial runs» vont accommoder un nombre sélectif de passagers et de trajets limités. La fréquence de ces essais va augmenter avec plus de passagers à bord alors que les tests progressent. Le planning de ces essais est en préparation actuellement.

95 % des travaux completes

Le tracé entre Rose-Hill et Port-Louis est achevé à environ 95 %. Tous les grands travaux d'infrastructures ont été complétés. La pose des rails à Rose-Hill est complétée. Idem pour la puissance de traction. La pose de rails entre le dépôt de Richelieu et Victoria est à un stage avancé d'achèvement. Des sous-stations de traction au dépôt de Richelieu et la ligne principale, Chebel, Montagne des Signaux, Rose-Hill et Caudan sont complétées. Quatre distributeurs pour la billetterie sur sept ont été installés.

Un contrat de cinq ans pour la maintenance

Le 16 août, Metro Express Ltd a signé un accord pour le service de maintenance avec Construcciones y Auxiliar de Ferrocarriles (CAF) pour les entretiens des Light Rail Vehicles et des équipements du dépôt, pour une période de cinq ans. Ce contrat de maintenance concerne des entretiens préventifs et correctifs comme c'est la pratique standard à travers le monde. Xavier-Luc Duval s'est appesanti sur la sécurité et le service d'entretien. «Avons-nous une certification de sécurité sur tout le système ?» Le ministre Bodha a donné l'assurance que chaque système a été vérifié par le constructeur Larsen & Toubro, CAF et Ital, un assesseur de sécurité indépendant. Ce dernier, présent depuis la semaine passée, a déjà soumis une ébauche de l'évaluation sur la sécurité.

Le rapport final (la certification internationale de sécurité) est attendu le 25 septembre. Entre le 25 et le 30, des trial runs seront effectués avant le soft launch.

«Mensonge... »

Le coût du projet de métro des travaillistes a de nouveau été le centre des discussions, le mardi 17 septembre. Nando Bodha a, une nouvelle fois, lancé que le projet coûtait Rs 37 Mds. Ce qu'a réfuté Arvin Boolell, qui a accusé le ministre d'induire le Parlement en erreur. «Mensonge», a-t-il lancé. Mais le ministre n'a eu cure des critiques des Rouges. Il a renchéri. Selon lui, 60 routes allaient être fermées. Il n'y avait aucune allocation pour les «feeder buses» et pas de plan pour les travailleurs du transport. «Aucun projet de métro n'a été approuvé par moi quand j'étais au gouvernement», a lancé Xavier-Luc Duval à Bodha après une pique de ce dernier.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.