Madagascar: Concours coranique international - Ali Botralahy hisse haut le drapeau tricolore malgache

Pour la première fois, Madagascar représenté par Ali Botralahy, remporte le premier prix du concours coranique international organisé à la Mecque du 07 au 12 septembre dernier. Le jeune homme est accueilli comme un héros, hier à 13 heures dans sa ville natale, Antsiranana.

A son arrivée, des larmes de joie l'accueillent à Antsiranana. « Pour l'honneur de notre pays... un candidat malgache remporte le premier prix du concours coranique international, Ali Botralahy est notre fierté, une fierté pour tout Madagascar » a affirmé Helmina, la secrétaire de l'association pour l'éducation et le développement.

Plus de 100 pays ont participé à la compétition. Après la récitation de ces pays, le représentant malgache conquit le cœur des jurys.

Né d'une « famille Mahométane ». Fils d'Imam (prêtre musulman), le jeune Ali Boutralahy a appris dès son adolescence la langue arabe. Il a débuté son «hifz», la mémorisation des 113 chapitres du coran, à la Madrassah (école coranique) d'Antsiranana. Ensuite, il a continué dans un Centre spécialisé dans l'enseignement du Coran avec les règles de perfectionnement de la lecture. Ce centre dénommé «Centre Coranique de l'Océan Indien » est dirigé par son frère ainé Ismaël Botralahy.

Bien encadré par son frère aîné, le jeune Ali est l'un des meilleurs élèves de sa promotion. Après son bac, il s'inscrit à l'université Nord de Madagascar et poursuit ses études en langue et communication. Il n'a pas laissé sa passion, il a continué à lire le coran. En juillet, il débarque dans la capitale malgache pour suivre une formation intensive. Après un mois, Ali est prêt pour le concours. Début septembre il quitte le pays pour la Mecque. Grace aux études et les formations qu'il a effectuées, Ali Botralahy devance les pays musulmans comme le Maroc, l'Arabie Saoudite.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.