Madagascar: Aires marines protégées - Une visite d'échange pour une gestion durable des ressources halieutiques

Une délégation d'acteurs qui sont impliqués dans la gestion durable des ressources halieutiques et des écosystèmes marins et côtiers ainsi que dans la conservation des Aires marines protégées dans la région de DIANA a effectué une visite d'échange dans la région Atsimo Andrefana.

C'est initié par le projet « Kobaby », sous tutelle du ministère de l'Environnement et du Développement Durable, financé par l'Agence Française de Développement, en collaboration avec le réseau MIHARI. « L'objectif consiste à renforcer la gouvernance et la gestion de ces Aires marines protégées comme la Baie d'Ambaro et la Baie d'Ampasindava, qui sont menacées par l'utilisation des engins de pêche prohibés », a expliqué Ralaiarisoa Jean-Joseph Richard, le responsable environnemental et juridique au sein du projet « Kobaby », lors de la rencontre avec la presse.

Prise de conscience collective. « Ce sont notamment des immigrants dans la partie sud de l'île qui détruisent l'environnement marin dans la région de DIANA par le biais d'une pêche irresponsable. De son côté, les communautés locales de base n'ont pas les moyens efficaces pour assurer le contrôle de toutes ces Aires Protégées marines. Cette visite d'échange contribue ainsi à construire à long terme une prise de conscience collective dans la gestion durable de la pêche dans cette région », a-t-il poursuivi. Cette délégation composée d'une trentaine d'acteurs, dont entre autres, des pêcheurs, des mareyeurs, des représentants des collectivités territoriales décentralisées et des ONG œuvrant dans la gestion des aires marines protégées et de mangroves, a séjourné pendant dix jours dans la région Atsimo Andrefana.

Application du « Dina ». Dans le cadre de cette visite d'échange, « nous avons constaté de visu l'efficacité de l'application du « Dina » dans la gestion durable des mangroves et des ressources halieutiques ainsi que des écosystèmes marins », a fait savoir Edmond Ramadany, le président régional du réseau MIHARI dans la partie Nord- ouest de la Grande Ile. Les participants ont pu également visiter des aires marines protégées qui sont gérées par les communautés locales.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.