Sénégal: Versement dans le corps de PCEMG/Eps - Les enseignants étalent leur courroux

18 Septembre 2019

L'association nationale des enseignants d'éducation physique et sportive (EPS) du Sénégal ont battu le macadam hier, mardi 17 septembre, pour exiger l'application du projet de décret portant création du certificat d'aptitude au professorat de collège d'enseignement moyen en matière de jeunesse, de sports et de loisirs (Capcem-Jsl). Ils pointent du doigt le département des Sports, sur le retard noté dans la signature du décret modifié.

Ils ont été chassés des locaux du ministère de la fonction publique par les forces de l'ordre, occasionnant un changement de l'itinéraire retenu au départ de la marche.

Détermination en bandoulière, les enseignants d'éducation physique et sportive (EPS) n'ont pas rechigné à la tâche pour finalement arpenter le même itinéraire en supprimant l'étape du ministère de la Fonction publique.

C'est devant les locaux de l'inspection d'académie de Dakar que les enseignants ont étalé leur courroux. Le président de l'association, Abou Dia, souligne que le dossier de modification du décret est sur la table de Mâtar Bâ.

En effet, le gouvernement avait engagé un projet de décret portant création du certificat d'aptitude au professorat de collège d'enseignement moyen en matière de jeunesse, de sports et de loisirs (Capcem-Jsl) avant de finir par être dénommé projet de décret portant création du certificat d'aptitude aux fonctions de professeurs de sports et d'éducation physique de collège et d'enseignement moyen (Capsep). Le décret avait pris le circuit des visas avant d'être signé le 30 avril 2018 (décret 2018/803).

L'association des maitres d'EPS préconisait une correction du projet de décret. «Il ne reste maintenant au ministre Sport de jouer sa partition pour que ce règlement puisse être effectué de manière définitive», a déclaré Abou Dia.

Sous le même registre, les enseignants réclament la modification du décret 2018-803 et l'ouverture des passerelles professionnelles pour les professeurs d'EPS. Les enseignants veulent aussi une augmentation du crédit horaire de l'EPS.

A la question relative sur le recrutement des enseignants d'EPS sortant du Centre national d'éducation populaire et sportive (Cneps) de Thiès, Abou Dia a indiqué que «beaucoup d'établissements sont fermés faute d'enseignants d'éducation physique, alors que le personnel qualifié attend d'être recrutés».

Dans le cadre de la formation diplomante, Abdou Dia a laissé entendre que des vacataires et des professeurs contractuels attendent d'être formés pour être reversés dans la fonction publique. La commande n'est pas encore faite par le ministre de l'Education.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.