Sénégal: Chavirement de l'embarcation des Iles de la Madeleine - Les autorités annoncent l'ouverture d'une enquête

18 Septembre 2019

Le Comité national de coordination mis en place après le drame des Iles de la Madeleine annonce l'ouverture d'une enquête afin de situer les responsabilités. Au terme d'une réunion à huis clos tenue hier, mardi 17 septembre, à la marine nationale, son coordonnateur, le capitaine de vaisseau Oumar Wade, a publié un communiqué dans ce sens.

«Des enquêtes judiciaires et administratives sont ouvertes suite au chavirement de la pirogue du parc des Iles de la Madeleine».

C'est le Secrétaire général de la Haute autorité de la coordination de la sécurité maritime, de la sureté maritime et de la protection de l'environnement marin (Hassmar), le capitaine de vaisseau Oumar Wade, par ailleurs coordinateur du Comité national de coordination du comité de crise, qui donne l'information.

A travers un communiqué parvenu à la rédaction, l'autorité informe que «tous les rescapés et les familles des victimes sont pris en charge par une Cellule de suivi psychologique de l'hôpital principal de Dakar.

Pour l'heure, le coordonnateur du Comité nationale de coordination fait un bilan de 4 morts et de 38 rescapés dont un agent des parcs nationaux, un homme, une femme et un enfant».

28 Sénégalais sont concernés par la tragédie, 6 français, 2 Suédois et 2 Allemands. Selon la source, «dès la survenue de l'incident, en plus des mesures conservatoires initiales prises par la Direction des parcs nationaux, toutes les structures parties prenantes à la coordination des secours en mer ont participé aux opérations de sauvetage».

Ainsi, deux patrouilleurs et une vedette ont été acheminés sur le site, avec des équipes de sauvetage de la Brigade des Sapeurs-pompiers, lit-on dans le document.

En plus de ce matériel, la Brigade des Sapeurs-pompiers a déployé 3 canons de sauvetage et des médecins pour la prise en charge des cas d'urgence.

A en croire Oumar Wade, la Gendarmerie nationale a engagé une vedette-ambulance médicalisée pour une prise en charge des rescapés.

Le Comité national de coordination annonce que «la Direction de la protection et de la surveillance des pêches (Dpsp) a procédé, avec l'appui des pêcheurs de Soumbédioune, à l'acheminement des vivres, des tentes, des couvertures pour porter assistance aux rescapés bloqués sur l'Ile.

Un patrouilleur et les équipes de sauvetages sont restés toute la nuit sur les lieux», révèle le document, tout en précisant aussi que la Brigade nationale des Sapeurs-pompiers et le Samu national ont déployé un important dispositif sanitaire pour le transport et la prise en charge médicale des rescapés à l'hôpital principal qui a été mis en alerte.

LE BILAN PASSE DE 4 A 6 MORTS

Le bilan du chavirement d'une pirogue, avec à son bord 41 personnes, avant-hier lundi soir, aux Iles de la Madeleine (à l'Îlot Sarpan) situées au large de la Corniche Ouest de Dakar, s'est alourdi. Il est passé de 4 à 6 morts, selon la RFM.

2 parmi les rescapés blessés admis à l'hôpital ont rendu l'âme, informe RFM, précisant que toutes les victimes sont de nationalité sénégalaise.

Déjà, selon un premier bilan officiel établit par les autorités, il y a eu 4 pertes en vie humaine, près de 37 rescapés coincées durant la nuit de lundi à mardi sur l'île, dont 24 Sénégalais, 6 Français, 2 Allemands, 2 Suédois et 3 Bissau-guinéens.

Au chevet des rescapés et blessés internés aux urgences à l'hôpital Principal de Dakar, hier mardi, le ministre de l'Environnement et du Développement durable, Abdou Karim Sall, a confirmé les 4 morts.

Il s'agit d'une jeune femme de 24 ans, d'un homme de 30 ans, d'un enfant de 2 ans, Anna Niang, et d'un agent du parc, déclarait-il.

Et, parmi ces victimes du chavirement de la pirogue aux Iles de la Madeleine figure la nièce du ministre des Forces Armées, Sidiki Kaba. Yaye Kaba, âgée de 24 ans, travaillait à Air France, selon des informations recueillies auprès de membres de sa famille.

Qui informent que la jeune fille était en compagnie de ses amies françaises d'origine marocaine au moment du drame, selon Emedia.

D'ailleurs, Sidiki Kaba et son frère, le père de Yaye, étaient à l'hôpital Principal, où la dépouille a été acheminée, hier. Les mauvaises conditions météorologiques accentuées par une pluie accompagnée d'un vent fort seraient à l'origine de cet accident.

ABDOU KARIM SALL, MINISTRE DE L'ENVIRONNEMENT ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE «C'est lié à des phénomènes que nous ne pouvons pas prévenir»

Interrogé par la Radio Futurs Medias (Rfm), le ministre de l'Environnement et du Développement durable, Abdou Karim Sall, regrette l'incident survenu aux Iles de la Madeleine. Il trouve, par ailleurs, que le drame est causé par des conditions météorologiques qui ne peuvent pas être maitrisées.

«Les conditions météoritiques extrêmement difficiles ont eu raison de l'embarcation qui a chaviré et a entrainé la disparition de 4 personnes. Le dernier disparu a été retrouvé. C'est un agent de la Direction des parcs nationaux (en service aux) des Iles de la Madeleine.

Ce qui s'est passé est survenu de manière brutale. Généralement, ils sont amenés sur l'Ile le matin.

Et le départ c'est dans l'après-midi, les gens du parc ont voulu aller les chercher quand la pluie menaçait et quand il a commencé à se compliquer ils ont voulu revenir sur Dakar.

Ce qui est arrivé est certes douloureux, mais c'est lié à des phénomènes que nous ne pouvons pas prévenir. Les agents de l'Ile veillent au respect des conditions de sécurité, notamment le port du gilet de sauvetage»

MACKY APPELLE A LA PRUDENCE ET AU RESPECT DES NORMES DE SECURITE

C'est sur son compte twitter que le président de la République, Macky Sall, a réagi au lendemain du chavirement d'une embarcation aux iles de la Madeleine.

Face à la série de décès occasionnés par la foudre et ce drame du chavirement d'une pirogue qui a fait 4 morts, le président Sall a appelé à la prudence et au respect des normes de sécurité.

«J'invite les Sénégalais à la plus grande prudence et au respect des normes de sécurité en vigueur, surtout en cette période d'intempéries. Mes condoléances aux familles des victimes de la foudre et personnes décédées hier (avanthier lundi, ndlr) lors du naufrage d'une pirogue au large de Dakar».

ALIOUNE BADARA DIOUF, PRESIDENT COMMISSION DE LA DEFENSE ET DE LA SECURITE DE L'ASSEMBLEE NATIONALE «Nos sincères condoléances aux familles attristées par ce drame»

«C'est avec une immense émotion que nous avons appris cette nuit la disparition tragique de quatre (4) personnes après que leur pirogue ait chaviré au large de la Corniche Ouest de Dakar aux environs de l'ile de la Madeleine.

Pris en charge par les secours, les rescapés au nombre trente-cinq (35) seront de retour sur la terre ferme incessamment.

Mes pensées vont aux familles et proches des victimes. Je salue la prompte réaction des autorités avec leur tête le Président de la République, Monsieur Macky Sall qui a tenu à manifester son soutien aux victimes en se rendant sur la Corniche Ouest pour s'enquérir de la situation avec le ministre des Forces armées et le ministre de l'Intérieur.

Il faut également noter la présence de l'Assemblée nationale et ce depuis l'annonce du drame. Nos sincères condoléances aux familles attristées par ce drame.»

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.