Sénégal: Création d'emplois - Le FIDA et le Sénégal se donnent la main

Quelque 150 000 jeunes ruraux du Sénégal - dont 50% de femmes - bénéficieront d'un nouveau projet de 93,3 millions d'USD destiné à créer des revenus et des emplois décents et durables dans les filières de l'agriculture, de l'élevage et de la pêche grâce au développement de l'entrepreneuriat.

L'accord de financement relatif au Projet d'appui à l'insertion des jeunes ruraux agripreneurs au Sénégal (Projet Agri-jeunes _Tekki Ndawñi_) a été signé par correspondance par Gilbert F. Houngbo,

Président du Fonds international de développement agricole (FIDA), et Amadou Hott, Ministre de l'économie, du plan et de la coopération de la République du Sénégal, lundi 16 septembre à Dakar.

Le FIDA participera au financement du projet par un prêt de 51,9 millions d'USD. Le projet sera cofinancé par la Banque africaine de développement (10,7 millions d'USD), le Sénégal (7,2 millions d'USD) et les bénéficiaires eux-mêmes (5,9 millions d'USD).

Le déficit de financement de 17,5 millions d'USD sera couvert par de futurs partenariats avec d'autres institutions travaillant à l'intégration des jeunes dans l'agriculture.

Au Sénégal, le taux d'emploi des jeunes est faible, et chaque année, 160 000 jeunes Sénégalais arrivent sur le marché du travail. En outre, le sous-emploi, particulièrement élevé en milieu rural (31%), contribue à alimenter les migrations et l'exode rural.

Le Projet Agri-jeunes _Tekki Ndawñi_ cherche à remédier à cette situation en ciblant les jeunes ruraux de 15 à 35 ans - y compris les jeunes personnes handicapées - exclus des processus de création de la richesse, faute d'emplois productifs et innovants dans les secteurs agro-sylvopastoral et halieutique.

Les actions menées dans le cadre de ce nouveau projet lèveront les obstacles empêchant les jeunes de devenir agripreneurs. Ces obstacles sont notamment le manque d'outils de production, de terres, d'informations, d'accès aux marchés et de services financiers.

Les jeunes ruraux pourront ainsi devenir des agripreneurs modernes à la tête d'entreprises viables et disposant de revenus durables.

Grâce au Projet Agri-jeunes _Tekki Ndawñi_, les jeunes seront formés à la gestion durable de leurs activités: production végétale, animale ou halieutique, transformation et commercialisation.

Ainsi, on passera d'un modèle de fermes familiales à des entreprises modernes à visée commerciale.

Le projet interviendra dans quatre zones agroécologiques du Sénégal: les Niayes, le Bassin arachidier, la zone sylvopastorale et la moyenne Casamance, et promouvra les savoirs relatifs aux bonnes pratiques nutritionnelles.

Depuis 1979, le FIDA a participé au financement de 19 programmes et projets de développement rural au Sénégal, en investissant 361,2 millions d'USD sur un montant total de 865,5 millions d'USD. Ces projets et programmes ont bénéficié directement à 544 643 ménages ruraux.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Lejecos.com

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.