Cote d'Ivoire: "Meilleure organisation de volontariat" - L'Ong REALIC présente officiellement son prix d'excellence au Secrétaire d'Etat, Siaka Ouattara

18 Septembre 2019

Le secrétaire d'Etat, Siaka Ouattara a félicité l'Organisation non gouvernementale (Ong), le « Réseau Ouest-Africain pour la Lutte contre l'Immigration Clandestine (Realic) », lauréate du Prix d'Excellence de la meilleure Organisation de Volontariat.

Recevant la présidente du Realic, Florentine Djiro, le 16 septembre 2019, à son cabinet, M. Ouattara a salué les initiatives de cette Ong.

« Bravo à vous pour vos activités qui mettent en exergue un pan du profil de l'ivoirien nouveau et qui vous a valu la reconnaissance de votre mérite par la Nation.

Vous montrez à la face de la nation qu'il existe toujours des valeurs sociales et humaines qui incarnent les fiers citoyens que nous sommes », a-t-il indiqué, lors de la présentation solennelle de ce prix au Cabinet du Secrétariat d'Etat en charge du Service Civique, à Abidjan-Cocody, les 2 Plateaux.

« Dans un monde en perpétuelle mutation, notre société et notre jeunesse ont besoin de repères. L'excellence doit donc constituer une valeur de référence sans cesse exaltée », a fait remarquer le Secrétaire d'Etat en charge du Service civique.

Poursuivant, le ministre Siaka Ouattara, a soutenu qu'en proposant pour la première fois le prix d'excellence de la meilleure organisation de volontariat, son département entend encourager la population et surtout la jeunesse à s'imprégner des valeurs du volontariat.

Et à s'y engager profondément et massivement au bénéfice de la communauté. « Ces valeurs sont celles de l'ivoirien nouveau prôné par le Président de la République, Alassane Ouattara », a-t-il affirmé.

Avant de soutenir : « Cet Ivoirien nouveau, est celui, respectueux de ses ainés, des us et coutumes et particulièrement des institutions de la République et des personnalités qui les incarnent, conscient de ses droits et devoirs envers l'État, de ses responsabilités envers la communauté, engagé dans sa communauté et aspirant à l'autonomisation par la quête efficiente d'un mieux-être. »

Pour Florentine Djiro, cette distinction a été possible grâce à la clairvoyance du ministre Siaka Ouattara. Ce prix institué par ses soins, dira-t-elle, est à sa première édition.

Mesurant la charge de cette distinction, Mme Djiro a affirmé : « En tant que bénéficiaire ouvrant le bal de l'excellence dans cette catégorie, nous réalisons l'ampleur de notre mission. Au-delà donc de la fierté, nous sommes conscients de notre responsabilité ».

Selon elle, le Realic, depuis sa mise sur pieds, tente d'apporter sa contribution dans la résolution des problèmes relatifs à la migration irrégulière de la jeunesse ivoirienne.

Ainsi, cette Ong a mené plusieurs actions de prévention et de sensibilisation pour freiner le flux migratoire des jeunes en quête de l'eldorado européen.

Au nombre des actions menées par Realic figure en bonne place une caravane de sensibilisation sur les risques liés à la migration clandestine dans 10 villes de la Côte d'Ivoire (Daloa, Bouaké, Bouaflé, San Pedro, etc.).

Il faut préciser que Realic est le reflet du volontariat car constitué essentiellement de bénévoles.

Dans l'accompagnement des actions de l'Etat, Florentine Djiro a soutenu avoir fait un plaidoyer auprès du Fonds de développement de la formation professionnelles (Fdfp) pour le financement d'une étude de reprofilage.

Et cela pour déterminer les besoins des ex-migrants ivoiriens rapatriés de la Lybie en vue de faciliter leur réinsertion.

En termes de perspectives, Mme Djiro a annoncé l'organisation en collaboration avec le Secrétariat d'Etat en charge du Service Civique, des journées éclatées de volontariat à Abidjan et à l'intérieur du pays.

« Ce projet s'articulera autour du thème, "le volontariat au service du développement" et durera trois mois », a-t-elle révélé.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.